Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

02 décembre 2019, RJO'Brien

Bonjour,
 
Statistiques d'abattage (excluant ce weekend)
Un dur lendemain de veille de festivités attendent les producteurs de porcs américains. La Fête de la Thanksgiving fut certainement bénéfique pour la consommation (malgré le mauvais temps dans une bonne partie des Etats-Unis), mais le marché du porc reprend maintenant une direction baissière imaginant que la consommation se termine ici! Pourtant, le monde continuera de consommer des protéines animales au cours des prochaines semaines et mois. Et Noel qui vient devrait encourager une reprise des ventes des détaillants très prochainement.
 
Les abattages sont importants, les poids sont relativement élevés et les surplus pesent sur le prix cash. À l'exception de 2014 (DEP) le prix cash a cloturé en décembre entre 53.11 et 61.58.
 
On est actuellement à 58.35 (vendredi) mais l'indice sera encore plus faible demain (-1.00 @ 57.35)
La Chine relève péniblement la tête au niveau de la production. Inévitablement, la production sera relancée comme en fait foi la hausse des cheptels reproducteurs le mois dernier (+0.6%). Mais la situation demeure fragile puisque la maladie de la peste porcine africaine peut menacer la production encore fois. Le problème ces temps-ci en Chine : les essais multiples et infructueux de vaccins anti-PPA. Plusieurs fermes ont levé la main pour tester ces produits pensant à une solution facile à leur problème, mais l’efficacité demeure très discutable alors que plusieurs animaux sont décédés suite à la vaccination. L’État a récemment mis en garde les fermes de ne pas utiliser ces vaccins (en fait 3 supposés vaccins sont proposés en Chine continentale). En fait, tout le monde craint une résistance, mais surtout la création d’une maladie pire que la PPA!
 
Après 3 semaines de baisses des prix en Chine, celui-ci a repris près de 4% au cours de la nuit dernière. Les importateurs chinois sont dans le dernier droit pour faire venir de la viande avant les Festivités du Nouvel  An le 25 janvier 2020. Le pays continue d’acheter de la viande de porc aux Etats-Unis, mais aussi partout à travers le monde. Il faut souligner que la Chine a tout de même commandé 379 114 tonnes métriques aux producteurs américains, cette quantité doit être envoyée en Chine au cours des prochaines semaines et mois. Il sera surtout intéressant de constater comment le marché réagira alors que la production américaine en 2020 est prévue diminuer dans sa cadence. Le Ministère du commerce chinois a annoncé vouloir importer davantage de viandes en sol chinois. En fait, l’objectif d’importer plus 6 millions de tonnes serait en voie d’être dépassé. On parle d’importations de viandes de porc se situant à plus de 3 millions de tonnes. Les économistes tablaient sur plus de 2 millions. Rabobank ajoute que le creux de production et des inventaires de viandes chinoises devraient se produire durant la première moitié de 2020.
 
Au risque de nous répéter, le marché regarde présentement la production américain et pousse un gros soupir puisque celle-ci vient d’atteindre un niveau record en s’établissant à 592.5 millions de livres. C’est 33 millions de livres de plus que l’an dernier pour la même semaine! Mais par contre, plusieurs pays devront importer et les abattoirs américains ont spécifiquement aux producteurs américains de délaisser la ractopamine. Ainsi, ceux-ci doivent avoir une longueur d’avance au niveau des commandes à venir….
 
Prix du porc en Chine (wholesale, Yuan)

Bœuf
 
Le prix du bœuf était tributaire de la bonne santé économique américains récemment. Le S&P et le Dow Jones cumulaient record après record depuis plusieurs semaines. Pour débuter décembre, le marché semble avoir frappé un nœud ayant reçu des données économiques plutôt vacillantes. Le prix au comptant se négocie autour de $118-119 USD alors que les contrats à terme de décembre se maintenaient au-dessus de $120.00 du 100 livres. Par contre, les agroéconomistes avaient prédit la fin de la hausse des prix au comptant autour de $116.00! La demande forte des abattoirs et ultimement des consommateurs ainsi que leurs marges de profit ont provoqué cette hausse. Les fonds d’investissements ont aussi profité de la tendance haussière des dernières semaines et ont investi massivement dans les contrats à terme. Par contre, on sent que le marché s’épuise peu à peu. Les conditions climatiques sont plus intéressantes cette année vers l’an dernier avec seulement 9% des régions de cattle/paturage en situation de sécheresse. 

Les ventes à l’exportation furent satisfaisantes la semaine dernière pour un total de 26 673 pour livraison en 2019 et 2020. Ce fut le 2ieme meilleur total depuis le début de l’année. Par contre, quand on regarde le total cumulatif, les exportations sont en baisse de 2.1% par rapport à 2018.
 
On verra jusqu’où le consommateur veut payer un prix plus élevé pour cette viande en particulier (9.5% plus chère qu’en 2018) et comment les fonds et spéculateurs gèreront leurs risques durant le dernier mois de l’année.
 
Cattle, livraison février

SIMON BRIERE

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Tel: (514) 218-6888

 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article