Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 7 novembre 18

07 novembre 2018,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont terminé la session avec des pertes de 1 à 2 cents.

Ce matin, l’EIA a présenté son rapport hebdomadaire sur l’éthanol US. Pour la semaine du 2 novembre dernier, Elle estime que la production a été de 1,068 million de barils par jour, une augmentation de 9000 bpj par rapport à la semaine précédente. Quant aux stocks, ils seraient aussi en hausse de 404 000 barils à un total de 23,150 millions de barils. L’augmentation des inventaires a surtout été observée dans le Midwest et la Côte Ouest des États-Unis.

En prévision du rapport de demain (WASDE), les analystes s’attendent à une baisse des inventaires de fin d’année de 38 millions de boisseaux à un total de 1,775 milliard de boisseaux.

Aussi, demain le USDA devrait dévoiler le rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation de la semaine du 1er novembre dernier. Dans le cas du maïs américain, le marché prévoit un résultat entre 600 000 et 900 000 tonnes pour la saison 2018/2019.

En Chine, le CNGOIC a revu à la hausse son estimation de la récolte de maïs chinois 2017/2018 par 20 % à un total de 259 millions de tonnes. De son côté, le ministère chinois de l’agriculture estime plutôt que la récolte de maïs sera de 213 millions de tonnes. En se basant sur ces données, il est donc possible que des changements dans le rapport d’offre et de demande du USDA soient particulièrement visibles.

 

Soya

Ce mercredi, à la fermeture du marché, les contrats de soya à Chicago avaient reculé de 3 à 4 ¾ cents. Les contrats de tourteau aux échéances les plus rapprochées ont subi le même sort en baisse de 3,40 $/tonne. Par contre, l’huile a terminé en hausse de 30 points.

Pour le rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation de la semaine du 1er novembre dernier, les analystes s’attendent à un résultat entre 400 000 et 700 000 tonnes pour la saison 2018/2019. Dans le cas du tourteau, le marché prévoit un résultat entre 200 000 et 450 000 tonnes. Enfin pour l’huile, les ventes à l’exportation pourraient se situer entre 8000 et 30 000 tonnes.

Concernant le rapport d’offre et de demande qui sera dévoilé demain, la moyenne des estimés du marché pour les stocks de soya US de fin d’année correspond à une hausse de 21 millions de boisseaux à un total de 906 millions de boisseaux. Cependant, la production pourrait être revue à la baisse, mais certains croient aussi qu'une diminution des exportations américaines aura lieu.

 

Blé

La plupart des contrats de blé US ont fini la journée en baisse de 4 à 8 cents. Par contre à Chicago, ils ont reculé de 1 ¾ cents.

Les prévisions pour le rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation de tous les types de blé pour la semaine du 1er novembre dernier indiquent que le résultat pourrait se situer entre 300 000 et 600 000 tonnes. La semaine précédente, le total des ventes étaient dans la fourchette supérieure des attentes du marché à 582 545 tonnes.

En ce qui concerne le rapport d’offre et de demande de demain, les marchés s’attendent à ce que le USDA réduise son estimation des stocks mondiaux de blé de 0,73 millions de tonnes à un total de 259,46 millions de tonnes. La révision à la baisse de la récolte de blé australien de même que les réductions d’inventaires chez les plus gros producteurs mondiaux de blé expliqueraient cette baisse anticipée.

Ce mercredi, le ministère russe de l’agriculture a annoncé qu’il projetait des exportations de blé russe de 34 à 35 millions de tonnes pour la saison 2018/2019. Ce serait une augmentation de 1 million de tonnes par rapport à l’anticipation précédente.

 

Bœuf

La majorité des contrats de bœuf à Chicago ont terminé la journée avec des pertes allant de 10 à 80 cents. Le contrat de décembre 18 a lui-même reculé de 67,5 cents. Les contrats de veau ont fini au neutre à baissier de 1,30 $.

Le 6 novembre dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 44 cents à 152,88 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé était en recul. La découpe «Choice» a baissé de 54 cents à 218,22 $. Celle «Select» n’a pas fait mieux puisqu’elle a reculé de 2,89 $ à 201,77 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages de bœuf sous inspections fédérales à 357 000 têtes. Il s’agit d’une augmentation de 5000 têtes par rapport à la semaine dernière et de tout autant comparativement à la même période l’an passé.

Le Feeder Cattle Exchange n’a pas enregistré de vente sur les 310 têtes offertes à l’encan en ligne. Jusqu’à présent, depuis le début de la semaine, la majorité des régions américaines ont été relativement calmes avec des offres allant de 118 $ à 180 $.

 

Porc

La plupart des contrats de porc à Chicago ont clôturé en hausse de 65 cents à 1,50 $. Quelques contrats aux échéances plus rapprochées ont fini sur une note partagée. Il s’agissait d’un rebond pour le contrat de décembre 18 qui avait terminé en baisse lundi dernier.

Le 5 novembre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 8 cents par rapport au jour précédent à 64,00 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc était en recul de 1,33 $ à 72,75 $. Sur une base nationale, et toujours cet après-midi, le prix moyen au comptant de la carcasse fut en baisse de 44 cents à 55,28 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages de porc US sous inspections fédérales à 1,432 million de têtes. Ce serait une hausse de 24 000 têtes par rapport à la semaine précédente et de 48 000 têtes comparativement à la même semaine en 2017.

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article