Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 12 janvier 21

12 janvier 2021,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en hausse entre 24 et 27 ¼ cents

  • En Chine, le ministère de l’Agriculture a augmenté son estimation des importations de maïs 2020/21 de 7 millions de tonnes à 10 millions de tonnes. La demande pour l’industrie porcine est forte.
  • Concernant le rapport d’offre et de demande, qui a été publié aujourd’hui, l’USDA estime que pour janvier 2021, la production de maïs US 2020/21 est en baisse de 2,2 % comparativement à décembre dernier à 14,182 milliards de boisseaux. La moyenne des anticipations des analystes était de 14,470 milliards de boisseaux. Toujours selon l’USDA, le rendement de maïs US est en baisse de 2,2 % par rapport au mois de décembre 2020 à 172,0 boisseaux par acre. Les analystes s’attendaient en moyenne à 175,3 bpa. Quant à la récolte, elle s’étale sur 82,50 millions d’acres, ce qui est une baisse de 0,03 % par rapport à décembre dernier. Le marché anticipait 82,543 millions d’acres. Au 1er décembre dernier, les inventaires de maïs US 2020-21 étaient en hausse de 468 % par rapport au 1er septembre dernier à 11,322 milliards de boisseaux. Les analystes prévoyaient une moyenne de 11,951 milliards de boisseaux. Par ailleurs, les stocks de fin d’année de maïs US 2020/21 étaient de 1,552 milliard de boisseaux, soit une réduction de 8,8 % comparativement à décembre dernier. Les analystes projetaient un résultat moyen de 1,599 milliard de boisseaux.
  • Mondialement, le rapport du WASDE indique que les inventaires de fin d’année de maïs sont de 283,83 millions de tonnes, ce qui correspond à une baisse de 1,8 % par rapport à décembre dernier. Le marché s’attendait en moyenne à 283,53 millions de tonnes.
  • En raison des conditions sèches, l’USDA a réduit son estimation de la récolte de maïs argentin 2020/21 de 3 % à 47,5 millions de tonnes. Il a fait de même avec celle du Brésil qui est passée de 110 millions de tonnes à 109 millions de tonnes. 
  • L’USDA a augmenté son anticipation des importations chinoises de maïs de 1 million de tonnes à 17,5 millions de tonnes.   
  • Depuis le début de l’année commerciale 2020/21 jusqu’au 10 janvier dernier, les importations UE de maïs ont atteint 8,9 millions de tonnes, ce qui est une baisse de 25 % par rapport à l’an dernier. 

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont terminé avec des gains entre 35 ¾ et 45 ¾ cents. Ceux de tourteau de soya US aux échéances les plus rapprochées ont également clôturé dans le vert entre 12,50 et 18,60 $/tonne. Les contrats d’huile de soya US aux échéances les plus rapprochées sont demeurés au neutre ou en hausse de 6 points.

  • Le ministère chinois de l’Agriculture a augmenté son estimation des importations chinoises de soya 2020/21 de 95,1 millions de tonnes à 98,1 millions de tonnes.
  • En Argentine, un correspondant de l’USDA prévoit la récolte de soya argentin 2020/21 à 67,5 millions de tonnes.
  • Concernant le rapport d’offre et de demande, qui a été publié aujourd’hui, l’USDA estime que pour janvier 21, la production de soya US est de 4,135 milliards de boisseaux, soit en réduction de 0,8 % par rapport à décembre dernier. Les analystes s’attendaient, en moyenne, à une production de 4,158 milliards de boisseaux. Le rendement de soya US 2020/21 a été estimé à 50,2 bpa, ce qui représente une baisse de 1 % par rapport à décembre passé. Les analystes anticipaient 50,5 bpa. Par ailleurs, l’USDA mentionne que la récolte s’étale sur 82,30 millions d’acres alors que le marché prévoyait qu’elle l’était sur 82,305 millions d’acres. Il s’agit en réalité d’une hausse de 0,01 % par rapport à décembre dernier. L’USDA soutient par ailleurs qu’en date du 1er décembre dernier, les inventaires de soya US étaient de 2,933 milliards de boisseaux alors que les attentes du marché étaient de 2,920 milliards de boisseaux. C’était en fait une hausse de 461 % par rapport au 1er septembre dernier. Quant aux stocks de fin d’année de soya US, ils ont été évalués à 0,140 milliard de boisseaux, soit en baisse de 0,2 % comparativement à décembre 2020.
  • Mondialement, l’USDA estime que les inventaires de fin d’année de soya sont de 84,31 millions de tonnes, ce qui représente une réduction de 1,6 % par rapport à décembre dernier. Les analystes s’attendaient en moyenne à 82,66 millions de tonnes.
  • Pour l’Argentine, l’USDA a abaissé son estimation de la production de soya 2020/21 de 50,0 millions de tonnes à 48,0 millions de tonnes. Dans le cas du Brésil, il l’a laissé à 133,0 millions de tonnes.  
  • Dans le cas de la Chine, l’USDA a laissé inchangée sa projection des importations de soya 2020/21 à 100 millions de tonnes.
  • Depuis le début de l’année commerciale 2020/21 jusqu’au 10 janvier dernier, les importations UE de soya ont atteint 7,8 millions de tonnes, ce qui est une augmentation de 4,5 % par rapport à l’an dernier.

Blé

À Chicago, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées ont terminé la séance en hausse entre 20 ¾ et 30 cents. À Kansas, les contrats de blé dur rouge aux échéances les plus rapprochées ont fini la session dans le vert entre 25 ¼ et 28 ½ cents. À Minneapolis, les contrats de blé de printemps aux échéances les plus rapprochées ont clôturé avec des gains entre 14 ½ et 15 ¼ cents.

  • La sécheresse persistante, qui affecte les Plaines US, pourrait réduire le rendement du blé actuellement en dormance.

Cette carte montre la sécheresse aux États-Unis

  • Pour le rapport d’offre et de demande, l’USDA estime que pour le mois de actuel, la production de blé US 2020/21 est de 1,826 milliard de boisseaux, ce qui est une baisse de 5,5 % par rapport à décembre dernier. Quant au rendement, il est demeuré le même qu’en décembre dernier à 49,7 boisseaux par acre. L’USDA estime par ailleurs qu’au 1er décembre dernier, les stocks de blé US 2020/21 étaient de 1,674 milliard de boisseaux, ce qui était une baisse de 22,5 % comparativement au 1er septembre 2020. Les marchés s’attendaient en moyenne à 1,695 milliard de boisseaux. Pour les inventaires de fin d’année de blé US 2020/21, ils ont été évalués à 0,836 milliard de boisseaux alors que les prévisions des analystes étaient en moyenne à 0,859 milliard de boisseaux. Il s’agit aussi d’une réduction de 3 % par rapport à décembre dernier.
  • Mondialement, l’USDA estime que les inventaires de fin d’année de blé sont de 313,19 millions de tonnes, soit à une baisse de 1 % comparativement à décembre 2020. Les marchés prévoyaient 315,37 millions de tonnes.
  • L’USDA prévoit que la production de blé russe 2020/21 sera en hausse de 1,3 million de tonnes à 85,3 millions de tonnes, ce qui est un record qui surpasse celui de 2017/18. L’agence US note aussi qu’en prévision de l’application d’une taxe à l’exportation sur le blé qui sera effective vers la mi-février, les exportations de blé russe ont baissé de 1,0 million de tonnes à 39,0 millions de tonnes. Par conséquent cette réduction pousse les exportations de blé UE+GB en hausse de 500,000 tonnes à 26,5 millions de tonnes.
  • L’USDA projette également que la production de blé argentin sera en baisse de 500,000 tonnes à 17,5 millions de tonnes.
  • Pour le Canada, l’USDA anticipe que les exportations de blé seront en hausse de 500,000 tonnes à 26,5 millions de tonnes. Par contre, il a laissé son évaluation de la production 2020/21 à 35,18 millions de tonnes.
  • Depuis le début de l’année commerciale 2020/21 jusqu’au 10 janvier dernier, les exportations de blé tendre UE ont atteint 13,6 millions de tonnes, ce qui est une baisse de 15 % comparativement à l’an passé.

Bœuf

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session en baisse entre 2 et 92 cents. Celui août 21 a fait exception en clôturant avec un gain de 90 cents. Pour le veau US, les contrats aux échéances les plus rapprochées ont fini en baisse entre 1,70 $ et 2,92 $.  

  • Le 8 janvier dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 6 cents à 136,72 $.
  • L’USDA a signalé des ventes au comptant entre 108 $ et 110 $.
  • Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en hausse avec un «spread» Ch/Se qui était de 11,05 $. La découpe «Choice» a gagné 1,45 $ à 209,14 $. Celle «Select» a pris 2,35 $ à 198,09 $.
  • Dans son mensuel publié aujourd’hui, l’USDA estime la production de bœuf US 2020 à 27,158 milliards de lb. Celle de 2021 est a été évaluée en baisse de 70 millions de lb à 27,190 milliards de lb.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 235,000 têtes, soit à une augmentation de 5,000 têtes par rapport à la semaine passée et aussi à une réduction de 11,000 têtes comparativement à l’an dernier.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en hausse entre 2 cents et 1,10 $.

  • Le 8 janvier dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 57 cents à 63,91 $.
  • Cet après-midi, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en baisse de 52 cents à 55,00 $.
  • La valeur moyenne des découpes a perdu 14 cents à 79,19 $.
  • Dans son rapport mensuel, l’USDA estime la production de porc US 2020 à 28,296 milliards de lb et celle de 2021 à la hausse de 55 millions de lb à 28,565 milliards de lb.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 996,000 têtes, ce qui est une augmentation de 17,000 têtes par rapport à la semaine précédente. Le résultat est le même comparativement à l’an passé.

Dollar canadien


Partager cet article