Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 2 décembre 19

02 décembre 2019,

Maïs

En ce Cyber Lundi, le contrat décembre 19 a clôturé en hausse de 2 ¼ cents, mais les autres contrats n’ont terminé la session dans le vert que d’une fraction de cent.

Cet après-midi, le USDA a présenté son rapport sur la progression des cultures en date du 1er décembre dernier et dans le cas du maïs US, il estime que la récolte était terminée à 89 %. La moyenne des 4 dernières années est de 98 % et la semaine passée, la progression était complétée à 84 %.

Dans la semaine du 28 novembre dernier, les inspections à l’exportation de maïs US ont été de 428,856 tonnes, ce qui représentait une baisse de 30,38 % par rapport à la semaine précédente et de près la moitié comparativement à la même période l’an dernier. Le cumulatif annuel des expéditions de maïs US est présentement à 6,039 millions de tonnes. L’an passé, il était de 14,230 millions de tonnes. Les exportations de sorgo continuent de dépasser celles de l’an dernier. Pour la semaine, elles ont été de 65,63 % supérieures celles de l’an passé.

Le rapport de la CFTC (Commitment of Traders) a indiqué que le 26 novembre dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le maïs US avaient réduit leurs positions nettes vendeuses de 7,458 contrats.

Soya

Les contrats de soya US ont terminé la journée en baisse de plus de 6 ¼ cents. Le tourteau a fini en hausse de 40 cents/tonne. L’huile a reculé de 48 points.

Le rapport mensuel CAIR Grains Crushing a été rendu public cet après-midi. Il signale qu’au mois d’octobre dernier, la transformation du soya US avait augmenté à 187,165 millions de boisseaux. La trituration du soya US a donc été la plus élevée en un seul mois, mais le dernier record est celui de décembre 2018 (18,757 millions de boisseaux). Les inventaires d’huile de soya US ont été de 71,360 millions de lbs, ce qui dépassait ceux du mois de septembre dernier.

Ce matin, le rapport sur les inspections à l’exportation de la semaine du 28 novembre dernier indiquait que celles de soya US ont été de 1,548 million de tonnes. La semaine précédente, les exportations avaient été de 1,952 million de tonnes. L’an passé, elles ont été de 1,046 million de tonnes. Le cumulatif annuel est actuellement évalué à 15,942 millions de tonnes alors qu’il était de 13,258 millions de tonnes l’an passé. Dans son rapport le USDA a également montré que 1,090 million de tonnes (70,46 %) étaient destinées à la Chine.

Le cumulatif des données en date du 1er décembre dernier indique que les importations UE de soya étaient de 5,1 millions de tonnes, ce qui correspond à une augmentation de 1 % par rapport à l’an dernier.

Le rapport de la CFTC a indiqué que le 26 novembre dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le soya US avaient changé de positions, passant de positions nettes acheteuses à des positions nettes vendeuses. C’était la première fois depuis le 1er octobre dernier qu’ils avaient des positions nettes vendeuses. Sur une base hebdomadaire, les gestionnaires avaient aussi des positions nettes vendeuses sur 12,748 contrats de tourteau de soya US.

Le rapport sur la progression des cultures montre que dimanche dernier, la récolte de soya US avait progressée de 2 % à 96 %.

Blé

Les contrats de blé US ont fini la session en baisse. À Chicago, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées ont clôturé dans le rouge de 4 ¼ cents. À Kansas, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées ont terminé en baisse de 1 ½ cents. À Minneapolis, les contrats ont reculé de 5 cents. Le contrat décembre 19 expirera le vendredi 13 décembre.

Au cours de la semaine du 28 novembre dernier, les inspections à l’exportation de blé US ont été de 246,988 tonnes alors qu’elles étaient de 434,703 tonnes la semaine précédente. L’an dernier, elles ont été de 48,08 % plus élevées à 475,745 tonnes. Le cumulatif des expéditions est en hausse à 12,615 millions de tonnes, ce qui surpasse l’an passé par 19,21 %.

En Australie, ABARES a abaissé son estimation de la production de blé australien 2019/2020 de 18 % à 15,85 millions de tonnes.

En Europe, le cumulatif annuel des exportations de blé UE est de 11,1 millions de tonnes, une hausse de 58 % comparativement à l’an dernier.

L’Égypte a lancé un appel d’offres international pour acheter du blé à livraison en janvier 2020.

Cet après-midi, le rapport de la CFTC a indiqué que mardi dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actif dans le blé à Chicago étaient passés de positions nettes vendeuses à des positions nettes acheteuses. À Kansas, pour une 48ème semaine de suite, les gestionnaires détenaient des positions nettes vendeuses sur le blé. Par contre, sur la semaine, ils les avaient réduites de 9,268 contrats. À Minneapolis, les gestionnaires avaient aussi des positions nettes vendeuses qu’ils avaient renforcé par 6,591 contrats.

 

Bœuf

Un bon nombre de contrats de bœuf US ont terminé la journée dans le rouge de 45 cents. Les contrats aux échéances les plus rapprochées avaient reculé de 15 à 45 cents. La plupart des contrats de veau US ont fini la session au neutre. Le contrat janvier 2020 a perdu 12 cents.

Le 29 novembre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 35 cents à 144,97 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression, mais le «spread» Ch/Se s’est rétréci. La découpe «Choice» a gagné 49 cents. Celle «Select» a pris 2,64 $.

Les ventes au comptant ont été limitées aujourd’hui, mais le USDA a enregistré des ventes à 187,00 $ pour la carcasse.

En ce début de semaine, le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 117,000 têtes. Il a revu son estimé des abattages de samedi dernier à 95,000 têtes.

Porc

Les contrats de porc US ont terminé en baisse de 2,25 $

Le 27 novembre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 25 cents à 58,35 $. Le 29 novembre dernier, le CME Fresh Bacon Index a été en recul de 14,31 % à 139,58 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a gagné 1,01 $ à 82,86 $. Les côtes ont le plus progressé (+7,81$). Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en progression de 77 cents à 43,57 $.

Selon EuroStat, et comparativement à l’an passé, les exportations UE de porc ont augmenté de 37 % au cours du mois de septembre dernier en raison de la demande chinoise. Sur ce, le UK’s Agriculture and Horticulture Development Board a déclaré que les achats de porc UE par les Chinois ont plus que doublé au cours du mois de septembre (+58,5 %).

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 497,000 têtes.

Le rapport de la CFTC pour le 26 novembre dernier a indiqué que pour la première fois depuis le 3 mars dernier, les gestionnaires de fonds spéculatifs actifs dans le porc US avaient des positions nettes vendeuses sur 860 contrats.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article