Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Les ensemencements de maïs 2021/22 en Argentine

03 novembre 2021, Soybean and Corn Advisor

La récolte de maïs en Argentine était semée à 27,6 % à la fin de la semaine dernière, contre 28,8 % l'an dernier et 35,6 % pour la moyenne des 5 dernières années. Cela représente une avance de seulement 1,3 % pour la semaine et les semis de maïs sont maintenant à 8 % derrière la moyenne. Le Buenos Aires Grains Exchange estime la superficie de maïs à 7,1 millions d'hectares (17,5 millions d'acres), soit une augmentation de 500 000 hectares par rapport à l'année dernière (1,2 million d'acres).

Dans les principales zones de production, le maïs est planté à environ 85 %, dont 10 à 35 % sont plantés dans le sud de l'Argentine et 0 % dans l'extrême nord de l'Argentine. La première phase de maïs est plantée à 58 % contre 66 % en moyenne.

Le maïs est noté 27 % «passable» et 73 % «bon/excellent». La note «bonne/excellente» est en hausse par rapport aux 65 % de la semaine dernière. L'humidité du sol pour le maïs est évaluée à 24 % «déficiente» et à 76 % «favorable». La note «favorable» est en hausse par rapport aux 72 % de la semaine dernière.

Les agriculteurs argentins sèment leur maïs en deux phases, la première phase semée en septembre et octobre et la deuxième phase est plantée en décembre et janvier. Les agriculteurs plantent généralement 35 à 45 % de leur maïs au cours de la première phase et entre 55 et 65 % au cours de la deuxième phase. Au rythme de semis actuel, il semble que seulement 30 % environ du maïs sera semé au cours de la première phase. La question est maintenant de savoir s'ils vont planter 70 % de leur maïs pendant la deuxième phase ou vont-ils planter moins de maïs que prévu.

Les métrologues en Argentine prévoient que La Nina entraînera un temps plus sec que la normale en novembre-décembre-janvier. Si les prévisions se vérifient, les agriculteurs argentins pourraient réfléchir à deux fois avant de semer une récolte de maïs coûteuse dans des conditions sèches. Par conséquent, je pense que la superficie de maïs en Argentine est peut-être encore en évolution et nous ne connaîtrons pas la superficie de maïs finale avant janvier.


Partager cet article