Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Le maïs safrinha 2021/22 devrait être planté dans la période idéale

11 octobre 2021, Soybean and Corn Advisor

Même si ce n'est que la deuxième semaine d'octobre, je pense que nous pouvons dire avec un certain degré de confiance qu'il y a de fortes chances que la plupart du maïs safrinha du Brésil 2021/22 soit planté dans la période de plantation idéale car le soya est en cours de plantation plus rapide que la moyenne et beaucoup plus rapide que l'an dernier.

La période de plantation idéale pour le maïs safrinha dans le centre du Brésil se termine généralement vers la troisième semaine de février. La période se termine un peu plus tôt dans le sud du Brésil en raison du potentiel de gelées de fin de saison, comme celles qui ont eu lieu en juillet dernier.

Le soya Mato Grosso est planté à 20 % contre 3 % l'an dernier, avec les progrès de plantation les plus rapides dans les régions de l'État où une grande partie du maïs safrinha est plantée. Au Paraná, le soya a été semé à 16% en début de semaine dernière contre 8% l'an dernier. Le Mato Grosso est le premier État producteur de maïs safrinha au Brésil, suivi du Paraná.

Les agriculteurs brésiliens sèment leur soya le plus rapidement possible et les prévisions semblent généralement favorables. Certaines des premières cultures de soya plantées seront prêtes à être récoltées le 1er janvier et les cultures de soya plantées à la mi-octobre devraient être prêtes à être récoltées vers la fin janvier ou au début février, à condition qu'il n'y ait pas de pluies excessives qui pourraient retarder la récolte.

Conclusion - Je pense que nous pouvons déjà dire qu'il est fort probable qu'une grande partie de la récolte de maïs safrinha 2021/22 au Brésil sera plantée dans la période de plantation idéale, ce qui est essentiel pour que le maïs safrinha atteigne son potentiel de rendement. La saison de croissance du maïs safrinha devrait débuter dans des mois et beaucoup de choses pourraient encore mal tourner, comme un manque d'engrais ou des conditions météorologiques défavorables, mais le retard des semis n'en fera probablement pas partie.


Partager cet article