Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

08 avril 2021, RJO'Brien

Bonjour,

On sent l’enthousiasme de tout le monde dans le porc présentement. Les analystes et commentateurs de l’actualité des viandes sont tous excités de voir les prix grimper comme ils le font depuis maintenant 4 mois. Et aucun d’entre eux ne semblent voir la fin de cette hausse. Ils servent tous les mêmes arguments répétés depuis des semaines : demande, demande et demande. Demande par les restaurants qui refont leurs inventaires et se préparent pour leur réouverture prochaine. La demande provenant des consommateurs américains en vue d’un été de festivités et de partys après la fin de la Covid. Et demande provenant de l’exportation qui semble retrouver un second souffle récemment. 

Le USDA a révélé ce matin que les exportations américaines dans le porc s’étaient chiffrés à 33 400 tonnes métriques Le Mexique a commandé 23 000 tonnes et constitue près de 69% du total! Le Japon arrive deuxième avec 3400 tonnes et l’Australie, en troisième place avec des importations de 1600 tonnes. La Chine se situe quatrième ex-aequo avec la Corée du Sud ayant commandé 1200 tonne chacune.

Ce qui semble stimuler le marché encore une fois c’est le fait que la fièvre porcine africaine continue de faire des dommages à la production en Asie. Les Philippines ont décrété que le pays souhaitait importer 400 000 tonnes métriques de viande de porc en 2021 soit le double des affirmations des analystes. Il n’en fallait pas plus pour que le marché réagisse avec une certaine exubérance prétendant voir tous les pays asiatiques augmenter le nombre de tonnes importées en 2021. 

Reuters sortait récemment la nouvelle comme quoi la fièvre porcine africaine avait décimé 20% du cheptel reproducteur porcin dans le nord de la Chine au cours du premier trimestre de 2021. Un rapport de la firme de recherche Founder Cifco Futures mentionne que la province de Henan, par exemple, avait perdu entre 20% à 30% du cheptel reproducteur. La firme Beijing Orient Agribusiness Consultant Ltd. affirme la même chose pour tout le nord de la Chine. Le Ministère chinois de l’Agriculture et des affaires rurales ne confirme ni n’infirme ces nouvelles. 

On ne peut rien prouver en étant de ce coté de l’océan. Par contre, si on se fie aux contrats à terme de porc sur la Bourse chinoise, il est surprenant de constater jour à jour la baisse des prix. Si vraiment, nous étions dans une situation comme en 2018 ou 2019 en Chine au niveau des pertes de production porcine, pourquoi le prix chinois est-il en chute libre de la sorte? Les prix, cette semaine seulement, ont perdu plus de 10%

Prix du porc en Chine (en USD / kg)

Un autre point important, en Amérique du Nord on sent vraiment l’effet de la réduction des cheptels qui s’est produit en 2020 en raison de la Covid. La baisse du cheptel reproducteur au cours de l’année dernière et les pertes financières des producteurs à fini par créer un trou de production à un moment où les consommateurs ne semblent pas réaliser encore que les prix de la découpe approche de prix rarement vus. Il est intéressant de rappeler que les écarts entre les prix du bœuf et du porc sont très minces. Et encore une fois, comment le consommateur réagira-t-il à la vue de tels écarts dans le commerce de détail? Il n’est pas certain que ceux-ci regardent véritablement ce genre de chose. La grande majorité des consommateurs nord-américains sont dans une position enviable au niveau de leurs finances personnelles malgré la pandémie et le porc demeure une viande consommée davantage à la maison (alors que le bœuf est une viande de resto). Et comme, on reconfine à plusieurs endroits en Amérique du Nord, la demande demeure forte pour la viande de porc. 

Ratio Prix du bœuf / prix du porc

 

FREDERIC HAMEL, CFA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 567-8555
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article