Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

19 octobre 2020, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Le marché a continué de monter la semaine dernière, principalement sur l’échéance de décembre, alors que les échéances sur 2021 reculaient légèrement. C’est un peu les mêmes variations qu’affiche le marché ce matin, avec un gain de +1 sur décembre pendant que les mois de 2021 reculent de -0.5 cent. Notez que le prix de décembre à 70 cents/lb est le plus haut depuis 2014 pour cette période de l’année et surpasserait le meilleur prix en 5 ans à l’échéance, qui était en 2017 à 63.75 cents. Aussi, l’écart entre le contrat de décembre 2020 et février 2021 est à zéro, une première depuis 2014. Depuis 20 ans, c’est seulement arrivée en 2014 et 2004 que le contrat de décembre termine au-dessus des prix de février… est-ce que l’année COVID sera la 3ème?  

Prix du CàT de décembre - saisonnier

Écart entre le prix du contrat de décembre et février - saisonnier

La semaine dernière, les abattage était de 2.69 millions têtes, légèrement sous les volumes de la semaine précédente et de l’an dernier. On voit que les prix au comptant motive les éleveurs à gonfler la production et l’avenue la plus rapide pour se faire, c’est par le poids des animaux. Pour une deuxième semaine consécutive, le poids des carcasses augmente par 1 lbs/carcasse, ce qui vient ajouter +0.5% à la production relativement à l’an dernier. Si la tendance ce maintien, on pourrait voir le poids des carcasses être 2 ou 3 livres de plus que l’an dernier pour les prochaines semaines, s’ajoutant aux abattages. Au final, la production était de 573 millions livres, soit plus ou moins 1% sous la niveau de l’an dernier et la semaine précédente.

Du côté de l’Allemagne, la ministre de l’agriculture a dit vendredi qu’elle a eu des « signaux positifs, mais prudents » durant ses discussions avec les pays asiatiques qui ont banni le porc allemand, particulièrement la Chine, le Japon et la Corée du Sud. Les discussions ont notamment tourné autour d’un accord de régionalisation afin que les cas de PPA n’affectent pas l’ensemble des exportations de la 4ème plus grosse économie mondiale. Depuis le 10 septembre, l’Allemagne dénombre 69 cas de PPA chez des sangliers sauvages, encore aucun cas n’a été répertorié chez les porcs d’élevage. Si l’Allemagne parvient à convaincre les pays asiatiques de lever l’interdiction, cela pourrait s’avérer négatif pour les prix à Chicago puisque ça diminuerait les exportations américaines. Cependant, ça ne risque pas d’arriver avant quelques semaines.  

Bonne journée 

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.SC., CFA, CAIA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 449-8993
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article