Nouvelle

Revue des marchés - 26 juillet 22

26 juillet 2022,

Météo US

  • World Weather prévoit pour le Midwest un retour de la chaleur et du temps sec au cours de la semaine prochaine. Donc, pendant cette période, un système de haute pression pourrait s’établir dans le centre US en apportant avec lui la chaleur et un temps sec. Cependant, World Weather croit que pour le secteur, les conditions ne devraient pas être extrêmes. Pour la semaine actuelle, toutefois, la météo devrait être relativement douce avec des averses limitées. Le bas du Midwest et le centre des Plaines US pourraient tout de même recevoir de nombreuses précipitations au cours des prochains jours.

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session en progression entre 16 ¾ et 17 cents.

  • Michael Cordonnier de Soybean & Corn Advisor estime qu’à plusieurs endroits, la chaleur de la semaine dernière a affecté les plants de maïs US alors au stade de la pollinisation. Par conséquent, il a réduit son évaluation du rendement de 2 boisseaux/acre à 175 boisseaux/acre.
  • AgrRural estime que la récolte de maïs safrinha au Brésil est terminée à 62 %.
  • Les Brésiliens sont actuellement en discussion avec les Chinois pour exporter du maïs vers la Chine. Le ministre brésilien de l’Agriculture explique que cette révision des ententes devrait permettre aux Brésiliens d’exporter du maïs plus tard cette année ou l’an prochain.   

 

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé avec des gains entre 37 ¾ et 59 ¾ cents. Ceux de tourteau de soya US aux échéances les plus rapprochées ont également terminé en hausse entre 19 et 24,90 $/tonne. Les contrats d’huile de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fini en progression entre 41 et 47 points.

  • Michael Cordonnier estime que la chaleur de la semaine dernière a affecté les plants de soya US qui étaient aux stades de la floraison ou de la formation des gousses. Ce faisant, il a réduit son évaluation du rendement de 0,5 boisseaux/acre à 51 boisseaux/acre.

Blé

À Chicago, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées ont fermé en hausse entre 33 et 33 ¾ cents. À Kansas, ceux de blé dur rouge aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en progression entre 37 ¼ et 37 ½ cents. À Minneapolis, les contrats de blé de printemps aux échéances les plus rapprochées ont également terminé avec des gains entre 41 ¼ et 44 ¾ cents.

  • En France, Agritel a abaissé son estimation de la production de blé tendre français de 5,6 % à 33,44 millions de tonnes. Les problèmes météo tels que la chaleur extrême et la sécheresse ont justifié cet ajustement à la baisse. La France est le plus gros producteur de blé de l’UE.
  • La sécheresse sévère au Pakistan, les prix élevés des fertilisants et la réduction de l’offre de blé depuis le début de l’invasion de l’Ukraine par la Russie ont forcé les Pakistanais à se tourner vers le marché mondial, surtout vers la France pour s’approvisionner en blé. Seulement la semaine dernière, le Pakistan avait lancé un appel d’offres international pour acheter 300,000 tonnes de blé. Normalement, les Pakistanais achètent leur blé des pays de la mer Noire.  
  • Des informations indiquent que ce matin, des missiles air-sol russes ont frappé la ville portuaire ukrainienne d’Odessa. Ces frappes ont également touché d’autres installations portuaires et des villages côtiers. Cette situation inquiète les analystes qui craignent que la reprise des exportations de grain ukrainien à partir des ports de la mer Noire ne soit retardée à une période indéterminée.

 

Bœuf

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont fini la séance en baisse entre 57 et 97 cents. Ceux de veau US aux échéances les plus rapprochées ont également terminé dans le rouge entre 1,87 et 2,25 $.

  • Le 25 juillet dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 89 cents à 169,91 $.
  • La semaine dernière, l’USDA avait confirmé des ventes au comptant entre 136 et 144 $ pour le vivant.
  • Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression partagée avec un «spread» Ch/Se qui s’est élargi à 25,23 $. La découpe «Choice» a gagné 1,00 $ à 269,11 $. Celle «Select» a perdu 1,12 $ à 243,88 $.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 249,000 têtes, ce qui correspond à une baisse de 1,000 têtes comparativement à la semaine précédente et à une hausse de 12,000 têtes par rapport à l’an dernier.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé avec des pertes entre 25 et 47 cents.

  • Le 22 juillet dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 91 cents à 119,13 $.
  • Cet après-midi, le prix moyen au comptant de la carcasse a gagné 7,56 $ à 124,75 $.
  • La valeur moyenne des découpes a reculé de 1,05 $ à 126,77 $. La découpe de la longe a baissé de 2,08 $ à 102,67 $. Celle de la fesse a perdu 6,15 $ à 152,67 $. La découpe de l’épaule a pris 62 cents à 88,90 $. Celle de la côte a reculé de 1,54 $ à 170,77 $. La découpe du jambon a gagné 1,09 $ à 118,69 $. Enfin, celle du flanc a baissé de 1,09 $ à 209,68 $.
  • En Chine, le ministère de l’Agriculture et des Affaires rurales estime que le cheptel porcin chinois avait baissé de 1,9 % vers la fin de juin dernier. Il soutient aussi qu’au cours de la même période, le troupeau de truies avait reculé de 6,3 %.  
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 917,000 têtes, soit à une augmentation de 8,000 têtes comparativement à la semaine précédente et à une baisse de 22,000 têtes par rapport à l’an dernier.


Partager cet article