Nouvelle

Revue des marchés - 9 mai 22

09 mai 2022,

Météo US

  • Selon World Weather, les prévisions pour la semaine montrent des probabilités de temps sec et même de la chaleur pour l’est du Corn Belt, le Delta et le Sud-Est US. Par conséquent, les semis de maïs de soya et de blé de printemps US dans ces secteurs pourraient s’accélérer pour combler les retards des dernières semaines, qui avaient été occasionnés par des précipitations au-delà de la normale et des températures sous la normale saisonnière. Toutefois, World Weather mentionne que les averses et le temps froid pourraient persister dans le nord-est du Corn Belt au cours des 2 prochaines semaines.
  • Ailleurs, dans le centre et le sud des Plaines US, des averses éparses sont attendues au cours de la semaine dans les secteurs de production de blé dur rouge d’hiver. Des orages sont même prévus dans les Plaines US. Reste à savoir si les précipitations seront toujours plus bénéfiques pour cette zone asséchée depuis plusieurs semaines.

Météo Amérique du Sud

  • Au Brésil, les conditions sèches pourraient persister au cours des 10 prochains jours dans les régions de production de maïs safrinha, particulièrement dans le Mato Grosso et le Goiás qui sont situés dans le centre du Brésil.   

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en baisse entre 7 ¾ et 13 cents.

  • Au cours de la semaine du 5 mai dernier, les inspections à l’exportation de maïs US ont été de 1,392,685 tonnes, soit à une baisse de 18,5 % par rapport à la semaine précédente et à une réduction de 18,9 % comparativement à l’an passé. Le cumulatif annuel des inspections à l’exportation de maïs US était inférieur à celui de l’an dernier par 16,2 % à 37,981,881 tonnes.
  • Le ministère ukrainien de l’Agriculture estime que les agriculteurs ukrainiens ont jusqu’à présent semé 7 millions d’hectares de grain de printemps, ce qui représente une baisse de 25 à 30 % comparativement à 2021. Le ministère estime que les semis sont toujours en cours malgré les difficultés logistiques.
  • AgRural a abaissé son estimation de la production de maïs brésilien de 117,3 millions de tonnes à 112,3 millions de tonnes.
  • Le rapport sur la progression des cultures indique qu’hier, les ensemencements de maïs US ont été complétés à 22 %, ce qui était un retard de 42 % par rapport à l’an passé et un retard de 28 % comparativement à la moyenne des 5 dernières années. De plus, seulement 5 % des plants avaient émergé, ce qui était un retard de 13 % par rapport à l’an dernier et un retard de 10 % comparativement à la moyenne des 5 dernières années.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en recul entre 33 ½ et 36 ¾ cents. Ceux de tourteau de soya US aux échéances les plus rapprochées ont également fermé avec des pertes entre 9,70 et 12,30 $/tonne. Les contrats d’huile de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fini la session en baisse entre 116 et 122 points.

  • Au cours de la semaine du 5 mai dernier, les inspections à l’exportation de soya US ont été de 503,414 tonnes, ce qui était une baisse de 16,8 % comparativement à la semaine précédente et une augmentation de 81,7 % par rapport à l’an dernier. Le cumulatif annuel des inspections à l’exportation de soya US était tout de même inférieur à celui de l’an passé par 14,7 % à 47,713,343 tonnes.
  • La Chine a importé 8,1 millions de tonnes de soya au cours du mois d’avril dernier, ce qui était une augmentation de 27,2 % comparativement à mars et une hausse de 8,5 % par rapport à la même période l’an dernier. Cette augmentation s’explique par l’arrivée des cargaisons de soya brésilien qui avaient été retardées par la mauvaise météo brésilienne des derniers mois de même que par la lenteur de la récolte qui en avait découlé.
  • Le rapport sur la progression des cultures montre qu’hier, les semis de soya US  étaient terminés à 12 %, ce qui correspondait à un retard de 27 % comparativement à la semaine précédente et à un retard de 12 % par rapport à la moyenne des 5 dernières années. Aussi, 3 % des plants de soya US avaient émergé, contre 9 % l’an dernier et 4 % pour la moyenne des 5 dernières années.

Blé

À Chicago, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées ont terminé avec des pertes entre 13 ¾ et 15 ¾ cents. À Kansas, ceux de blé dur rouge aux échéances les plus rapprochées ont également clôturé en recul entre 1 ½ et 4 ¾ cents. À Minneapolis, les contrats de blé de printemps aux échéances les plus rapprochées ont fini en baisse entre 1 ½ et 4 ¾ cents.

  • Au cours de la semaine du 5 mai dernier, les inspections à l’exportation de blé US ont été en baisse de 39,6 % comparativement à la semaine précédente à 236,847 tonnes. C’était aussi une réduction de 58 % par rapport à l’an dernier. Le cumulatif annuel des inspections à l’exportation de blé US était inférieur à celui de l’an dernier par 20 % à 19,000,508 tonnes.
  • Le rapport sur la progression des cultures montre qu’hier, 33 % des plants de blé d’hiver US étaient en épiaison, ce qui était un retard de 3 % par rapport à l’an passé et un retard 7 % comparativement à la moyenne des 5 dernières années. Le rapport indique également que les conditions de culture du blé d’hiver US se sont améliorées de 2 % pour atteindre les 29 % dans les catégories «bon à excellent». Les conditions ont même reculé de 4 % dans les catégories «pauvre à très pauvre» pour toucher les 39 %.  

Bœuf

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en hausse entre 2 et 80 cents. Celui octobre 2022 a fait l’inverse en terminant en baisse de 25 cents. Les contrats de veau US aux échéances les plus rapprochées ont fermé en baisse entre 47 et 72 cents. Celui mai 22 a fait exception en ferment en hausse de 25 cents.

  • Le 6 mai dernier, le CME Feeder Cattle Index était en progression de 70 cents à 156,61 $.
  • La semaine dernière, l’USDA avait signalé des ventes au comptant entre 138 et 146 $ pour le vivant.
  • Cet après-midi, la valeur du surgelé était en progression partagée avec un «spread» Ch/Se qui s’est élargi à 15,16 $. La découpe «Choice» a gagné 3,85 $ à 258,29 $. Celle «Select» a reculé de 1,93 $ à 243,13 $.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 121,000 têtes, ce qui représente une hausse de 8,000 têtes comparativement à la semaine précédente et une augmentation de 10,000 têtes par rapport à l’an dernier.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en recul entre 1,32 et 2,85 $.

  • Le 5 mai dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 5 cents à 100,91 $.
  • Sur la semaine dernière, le CME Fresh Bacon Index a été en recul de 20,95 $ à 203,79 $.
  • Cet après-midi, le prix moyen au comptant de la carcasse était en hausse de 4,85 $ à 106,83 $.
  • La valeur moyenne des découpes a été en baisse de 31 cents à 104,39 $. La découpe de la longe a gagné 1,49 $ à 100,81 $. Celle de la fesse a pris 1,93 $ à 112,31 $. La découpe de l’épaule a progressé de 2,75 $ à 67,67 $. Celle de la côte a augmenté de 2,80 $ à 203,01 $. La découpe du jambon a été la seule en baisse. Elle a perdu 5,38 $ à 90,01 $. Enfin, celle du flanc a gagné 70 cents à 151,66 $.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 468,000 têtes, soit à une baisse de 14,000 têtes comparativement à la semaine précédente et à une réduction de 9,000 têtes par rapport à l’an passé.

 


Partager cet article