Nouvelle

Revue des marchés - 16 novembre 21

16 novembre 2021,

Météo US

  • D’après le NOAA, les températures froides devaient se réchauffer un peu dans le haut Midwest au cours de la journée. Un ciel dégagé était également prévu pour les 24 prochaines heures, ce qui devait permettre la progression de la récolte dans la région. Cependant, un système de basse pression pourrait engendrer des averses cette nuit au Missouri, en Illinois, au Michigan et au Wisconsin. Les risques de pluie pourraient augmenter au levé du soleil demain et jeudi. Le système entrainera probablement des averses régulières pour l’est du Corn Belt, une région où les précipitations avaient déjà passablement ralenti la progression de la récolte de maïs et de soya US. Ailleurs, World Weather ne prévoit pas de précipitations significatives pour les régions de production de blé d’hiver US durement touchées par le temps sec que sont le centre et le sud des Plaines US. Les zones mal irriguées ont actuellement grand besoin d’humidité pour un bon établissement des plants de blé d’hiver avant leur période de dormance. 

Météo Amérique du Sud

  • Les conditions météo en Amérique du Sud semblent favorables aux ensemencements et au développement des cultures de maïs et de soya argentin et brésilien. Toutefois, la météo est plus encourageante pour le Brésil qu’elle ne l’est pour l’Argentine. En fait, World Weather prévoit des averses suffisantes pour les 10 prochains jours pour le Brésil et l’Argentine. Ces précipitations nécessaires devraient encourager les travaux sur le terrain, spécialement en ce qui concerne les ensemencements de cultures d’été de maïs et de soya, qui nécessitent une bonne humidité du sol. À noter que les producteurs argentins redoutent toujours un temps sec à plus ou moins long terme, une situation qui pourrait entraver le développement des plants de maïs et de soya. Cette carte de l’Amérique du Sud (NOAA) montre les prévisions de précipitations pour le Brésil et l’Argentine pour les 7 prochains jours.

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en baisse entre 5 ½ et 6 ½ cents.

  • SovEcon a augmenté son estimation de la récolte de maïs ukrainien de 1,5 million de tonnes à 39,9 millions de tonnes après que les autorités du pays aient annoncé de gros rendements. De son côté, l’USDA estime la production de maïs ukrainien à 38 millions de tonnes. La Chine a récemment passé des commandes de maïs ukrainien.
  • L’USDA a rapporté des ventes privées à l’exportation de 270,000 tonnes de maïs. Les livraisons, qui sont prévues en 2021/22, sont destinées au Mexique.
  • IHS Markit a abaissé son anticipation des superficies ensemencées en maïs US 2022 de 1,6 million d’acres à 90,784 millions d’acres.
  • La Commission européenne estime que depuis le début de 2021/22 jusqu’au 14 novembre dernier, l’UE a importé 4,5 millions de tonnes de maïs, ce qui représentait une baisse annuelle de 31 %.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en recul entre 5 ¼ et 6 cents. Ceux de tourteau de soya US aux échéances les plus rapprochées ont également fermé dans le rouge entre 4,20 et 4,80 $/tonne. Les contrats d’huile de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fait l’inverse en terminant en hausse entre 97 et 101 points.

  • L’USDA a rapporté des ventes privées à l’exportation de 161,000 tonnes de soya US. Les destinations sont inconnues et les livraisons sont prévues pour 2021/22.
  • IHS Markit a augmenté son anticipation des superficies ensemencées en soya US 2022 de 600,000 acres à 87,935 millions d’acres.
  • La Commission européenne estime que depuis le début de 2021/22 jusqu’au 14 novembre dernier, l’UE a importé 4,5 millions de tonnes de soya ce qui était peu élevé comparativement à l’an passé.

Blé

À Chicago, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées ont fini la session en baisse entre 13 ¼ et 13 ¾ cents. À Kansas, ceux de blé dur rouge aux échéances les plus rapprochées ont également clôturé avec des pertes entre 15 et 15 ¾ cents. À Minneapolis, les contrats de blé de printemps aux échéances les plus rapprochées ont fermé en recul entre 11 ½ et 13 ¼ cents.

  • IHS Markit a augmenté sa projection de la superficie ensemencée en blé US 2022 de 240,000 acres à 49,373 millions d’acres.
  • Des coulées de boue ont endommagé les rails au port de Vancouver en Colombie-Britannique.
  • La Commission européenne estime que depuis le début de 2021/22 jusqu’au 14 novembre dernier, les exportations de blé tendre UE ont augmenté de 7,8 % par rapport à l’an dernier à 10 millions de tonnes.

Bœuf

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la séance en baisse entre 5 et 22 cents. Ceux de veau US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en hausse entre 80 cents et 1,02 $. Celui novembre 21 a fait exception en clôturant en baisse de 27 cents.

  • Le 15 novembre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 6 cents à 155,49 $.
  • Le FCE a vendu 607 têtes des 2,261 têtes offertes à ses enchères tenues aujourd’hui.
  • L’USDA a rapporté des ventes au comptant entre 130 et 132 $ pour le vivant et à 207 $ pour la carcasse.
  • Cet après-midi, la valeur du surgelé était en baisse avec un «spread» Ch/Se qui s’est rétréci à 15,54 $. La découpe «Choice» a reculé de 1,07 $ à 282,13 $. Celle «Select» a perdu 69 cents à 266,59 $.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 243,000 têtes, ce qui correspond au même résultat que la semaine précédente et à une augmentation de 3,000 têtes par rapport à l’an passé.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont fini la session en progression entre 1,67 et 2,20 $.

  • Le 12 novembre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 51 cents à 76,17 $.
  • Cet après-midi, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en recul de 30 cents 57,16 $.
  • La valeur du surgelé était en baisse de 6,16 $ à 87,77 $. Toutes les découpes ont fini dans le rouge. Celle de la longe a perdu 3,65 $ à 83,63 $. Celle de la fesse a reculé de 7,13 $ à 93,29 $. La découpe de l’épaule était en baisse de 1,90 $ à 68,59 $. Celle de la côte était en recul de 1,50 $ à 134,37 $. Celle du jambon a perdu 9,80 $ à 72,40 $. Enfin, la découpe du flanc a reculé de 12,08 $ à 130,85 $.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 964,000 têtes, ce qui est une augmentation de 19,000 têtes comparativement à la semaine précédente et une baisse de 12,000 têtes par rapport à l’an dernier.

Dollar canadien


Partager cet article