Nouvelle

Revue des marchés - 15 octobre 21

15 octobre 2021,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en hausse entre 9 ¾ et 10 ¾ cents.

  • Durant la semaine du 7 octobre dernier, les ventes à l’exportation de maïs US ont été en baisse de 18 % par rapport à la semaine précédente à 1,040,000 tonnes. Les prévisions des analystes étaient entre 700,000 et 1,6 million de tonnes.
  • Le Buenos Aires Grains Exchange estime qu’au 14 octobre dernier, les ensemencements de maïs argentin étaient terminés à 23,2 %.
  • En France, FranceAgriMer estime qu’en date du 11 octobre dernier, la récolte de maïs français était finalisée à 15 % alors qu’elle l’était à 67 % l’an passé à la même période.
  • CFTC : Le 12 octobre dernier, les spéculateurs avaient réduit leurs positions dans le maïs US de 9 % à 227,931 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de 208,799 contrats et le maximum de 401,993 contrats.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en progression entre 11 ¾ et 12 ¾ cents. Ceux de tourteau de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fait de même en fermant dans le vert entre 2,00 et 2,50 $/tonne. Les contrats d’huile de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fermé avec des gains entre 78 et 85 points.

  • Au cours de la semaine du 7 octobre dernier, les ventes à l’exportation de soya US ont été en hausse de 10 % par rapport à la semaine précédente à 1,150,000 tonnes. Les attentes des analystes étaient entre 600,000 et 1,4 million de tonnes. Celles de tourteau de soya US ont été de 365,400 tonnes alors que les anticipations des analystes étaient entre 100,000 et 320,000 tonnes. Les ventes à l’exportation d’huile de soya US ont été de 19,800 tonnes comparativement à des projections des analystes entre -5,000 et 30,000 tonnes.
  • Le rapport mensuel du NOPA a été publié aujourd’hui. Il montre que 153,8 millions de boisseaux de soya US avaient été triturés en septembre dernier. Les attentes des analystes étaient de 155,072 millions de boisseaux. Quant aux stocks d’huile de soya, ils ont été évalués à 1,684 milliard de lb, ce qui était plus élevé que les anticipations des analystes. 
  • CFTC : Mardi dernier, les spéculateurs avaient réduit leurs positions dans le soya US de 41,2 % à 29,068 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de 29,068 contrats et le maximum de 232,717 contrats.

Blé

À Chicago, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en hausse entre 10 ½ et 11 ¼ cents. À Kansas, les contrats de blé dur rouge aux échéances les plus rapprochées ont également terminé avec des gains entre 11 ½ et 12 ¾ cents. À Minneapolis, les contrats de blé de printemps aux échéances les plus rapprochées ont fermé en progression entre 7 ¾ et 9 ¼ cents.

  • Durant la semaine du 7 octobre dernier, les ventes à l’exportation de blé US ont été de 567,600 tonnes, ce qui était une augmentation de 70 % comparativement à la semaine précédente. Les attentes des analystes étaient entre 250,000 et 500,000 tonnes.
  • En Russie, les exportations de blé ont baissé de 1,6 % entre les mois de janvier et août derniers.
  • FranceAgriMer estime qu’en date du 11 octobre dernier, 13 % du blé tendre français 2021/22 avait été semé.
  • CFTC : Le 12 octobre dernier, à Chicago, les spéculateurs avaient réduit leurs positions dans le blé de 3,3 % à 48,286 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de 11,028 contrats et le maximum de 60,239 contrats. À Minneapolis, ils avaient fait l’inverse en augmentant leurs positions dans le blé de printemps de 3,6 % à 15,896 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de 2,420 contrats et le maximum de 16,590 contrats.

Bœuf

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en hausse entre 22 et 70 cents. Ceux de veau US aux échéances les plus rapprochées ont fait l’inverse en terminant en baisse entre 72 et 85 cents.

  • Le 14 octobre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 66 cents à 153,35 $.
  • Depuis le début de la semaine, l’USDA a signalé des ventes au comptant principalement à 124 $ pour le vivant et à 196 $ pour la carcasse.  
  • Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en baisse avec un «spread» Ch/Se qui s’est rétréci à 19,62 $. La découpe «Choice» a perdu 8 cents à 280,24 $. Celle «Select» a reculé de 6 cents à 260,62 $.
  • Au cours de la semaine du 7 octobre dernier, les ventes à l’exportation de bœuf US 2021 ont été en hausse de 1 % comparativement à la semaine précédente à 15,700 tonnes. Le résultat était inchangé par rapport à la moyenne des 4 dernières semaines.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 646,000 têtes, soit à une baisse de 11,000 têtes comparativement à la semaine précédente et à une réduction de 13,000 têtes par rapport à l’an passé.
  • CFTC : Mardi dernier, les spéculateurs avaient augmenté leurs positions dans le bœuf US de 41 % à 35,469 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de 14,811 contrats et le maximum de 92,649 contrats. Dans le veau US, ils avaient fait de même en augmentant leurs positions de -4,264 contrats à -1,254 contrats.

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la séance en hausse entre 95 cents et 1,37 $.

  • Le 13 octobre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 91 cents à 88,82 $.
  • Cet après-midi, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en recul de 96 cents à 67,33 $.
  • La valeur moyenne des découpes était en baisse de 4,74 $ à 101,32 $. Seule celle de la fesse a fini en hausse (+ 1,02 $).
  • Durant la semaine du 7 octobre dernier, les ventes à l’exportation de porc US 2021 ont été en hausse de 51 % comparativement à la semaine précédente. C’était aussi une augmentation de 9 % par rapport à la moyenne des 4 dernières semaines.  
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 2,637 millions de têtes, ce qui correspond à une augmentation de 40,000 têtes par rapport à la semaine dernière. Par contre, il s’agit d’une baisse de 48,000 têtes comparativement à l’an passé.
  • CFTC : Mardi dernier, les spéculateurs avaient réduit leurs positions dans le porc US de 8,7 % à 68,632 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de 31,744 contrats et le maximum de 89,131 contrats.

Dollar canadien


Partager cet article