Nouvelle

Revue des marchés - 27 mai 21

27 mai 2021,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en hausse entre 29 ¼ et 39 cents.

  • Au cours de la semaine du 20 mai dernier, les ventes nettes à l’exportation de maïs US 2020/21 ont été de 555,900 tonnes alors que les attentes des analystes étaient entre -100,000 et 400,000 tonnes. C’était une augmentation notable comparativement à la semaine précédente comme par rapport à la moyenne des 4 dernières semaines. Le Mexique et la Chine ont été les plus gros acheteurs. Pour 2021/22, les ventes nettes à l’exportation ont été de 5,691,300 tonnes alors que les anticipations des analystes étaient entre 5,9 et 7,0 millions de tonnes. La Chine et le Panama ont été les principaux acheteurs.
  • Ce matin, l’USDA a annoncé des ventes privées à l’exportation de 152,400 tonnes de maïs US.
  • L’International Grains Council (IGC) a abaissé son estimation des inventaires mondiaux de fin d’année de maïs de 3 millions de tonnes à 261 millions de tonnes.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session en hausse entre 30 ½ et 34 ½ cents. Ceux de tourteau de soya US aux échéances les plus rapprochées ont également fermé en progression entre 6,50 et 7,20 $/tonne. Les contrats d’huile de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée dans le vert entre 113 et 133 points.

  • Durant la semaine du 20 mai dernier, les ventes nettes à l’exportation de soya US 2020/21 ont été de 55,900 tonnes alors que les anticipations des analystes étaient entre -200,000 et 200,000 tonnes. Il s’agissait d’une baisse de 34 % comparativement à la semaine précédente et d’une réduction de 65 % par rapport à la moyenne des 4 dernières semaines. L’Indonésie et l’Égypte ont été les principaux acheteurs. Quant aux ventes nettes à l’exportation de soya US 2021/22, elles ont été de 248,300 tonnes et les attentes de marché entre 225,000 et 600,000 tonnes. Le Mexique et les destinations inconnues ont été les plus gros acheteurs. Du côté du tourteau de soya US, les ventes nettes ont été de 197,400 tonnes pour 2020/21 alors que les projections des analystes étaient entre 100,000 et 375,000 tonnes. Les destinations inconnues de même que les Philippines ont été les principaux acheteurs. Pour 2021/22, les ventes nettes ont été de 76,900 tonnes. Le Panama et le Canada ont été les plus gros acheteurs. Quant aux ventes nettes à l’exportation d’huile de soya US, celles de 2020/21 ont été de 1,700 tonnes et les attentes de marché à plus de 25,000 tonnes. Il s’agissait en outre d’une baisse notable par rapport à la semaine précédente, mais aussi d’une augmentation de 14 % par rapport à la moyenne des 4 dernières semaines. Le Canada a été le principal acheteur.
  • L’IGC a augmenté son évaluation des inventaires mondiaux de fin d’année de soya de 1 million de tonnes à 51 millions de tonnes, mais la demande est élevée malgré la forte production mondiale.
  • Le Buenos Aires Grains Exchange prévoit une production de soya argentin 2020/21 légèrement à la hausse par rapport à son anticipation précédente à 43 millions de tonnes. Les rendements sont meilleurs que prévus dans les provinces de Cordoba et de Santa Fe.  

Blé

À Chicago, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en hausse entre 24 et 25 ¼ cents. À Kansas, les contrats de blé dur rouge aux échéances les plus rapprochées ont fini en progression de 27 ½ cents. À Minneapolis, ceux de blé de printemps aux échéances les plus rapprochées clôturé avec des gains entre 32 et 36 ½ cents.

  • Au cours de la semaine du 20 mai dernier, les ventes nettes à l’exportation de blé US 2020/21 ont été de 29,500 tonnes alors que les projections des marchés étaient entre -75,000 et 180,000 tonnes. C’était en fait une baisse de 76 % par rapport à la semaine précédente et une réduction de 59 % comparativement à la moyenne des 4 dernières semaines. Le Canada et la Birmanie ont été les principaux acheteurs. Pour 2021/22, les ventes nettes à l’exportation de blé US ont été de 373,800 tonnes et les attentes des analystes entre 200,000 et 600,000 tonnes. Le Nigeria et le Japon ont été les plus gros acheteurs.
  • L’USDA a rapporté que 82 % du blé de printemps US se trouve en zone à risque de sécheresse.
  • L’IGC a abaissé son estimation des inventaires mondiaux de fin d’année de 10 millions de tonnes à 288 millions de tonnes. La projection de la demande est en hausse.
  • Dans un appel d’offres l’Arabie Saoudite recherche 720,000 tonnes de blé.
  • Dans son appel d’offres hebdomadaire, le Japon a acheté 124,620 tonnes de blé US et canadien.

Bœuf

À L’exception du contrat juin 21 qui a clôturé en baisse de 10 cents, les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la séance avec des gains entre 10 et 15 cents. Ceux de veau US aux échéances les plus rapprochées ont fermé en recul entre 20 cents et 2,35 $.

  • Le 25 mai dernier, le CME Feeder Cattle Index était en hausse de 4 cents à 136,35 $.
  • L’USDA a rapporté des ventes au comptant entre 119 et 120 $ pour le vivant. D’autres, à 191 $, l’ont été pour la carcasse.
  • Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression avec un «spread» Ch/Se à 25,88 $. La découpe «Choice» a pris 49 cents à 329,98 $. Celle «Select» a gagné 5 cents à 304,10 $.
  • Au cours de la semaine du 20 mai dernier, les ventes nettes à l’exportation de bœuf US 2021 ont été en hausse de 19 % par rapport à la semaine précédente à 27,900 tonnes. Il s’agissait aussi d’une augmentation de 45 % comparativement à la moyenne des 4 dernière semaines. La Chine et le Japon ont été les principaux acheteurs.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 478,000 têtes, ce qui est une augmentation de 6,000 têtes comparativement à la semaine précédente et une hausse de 146,000 têtes par rapport à l’an passé.

Porc

Les contrats de porc aux échéances les plus rapprochées ont clôturé dans le vert entre 22 et 45 cents. Par contre, le contrat octobre 21 a terminé en baisse de 30 cents.

  • Le 24 mai dernier, le CME Lean Hog Index était en progression de 39 cents à 112,20 $.
  • Cet après-midi, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en hausse de 2,30 $ à 107,21 $.
  • La valeur moyenne des découpes était en progression de 2,39 $ à 126,37 $.
  • Durant la semaine du 20 mai dernier, les ventes nettes à l’exportation de porc US 2021 ont été de 45,900 tonnes, ce qui était une augmentation notable par rapport à la semaine précédente et une hausse de 56 % comparativement à la moyenne des 4 dernières semaines. Le Mexique et la Chine ont été les plus gros acheteurs.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,931 million de têtes, ce qui représente une augmentation de 33,000 têtes comparativement à la semaine précédente et une hausse de 658,000 têtes par rapport à l’an dernier.

Dollar canadien


Partager cet article