Nouvelle

Revue des marchés - 4 décembre 20

04 décembre 2020,

Maïs

Les contrats de maïs US aux échéances les plus rapprochées ont terminé la session avec des pertes entre 1 cent et 5 cents.

  • Les averses récentes, qui ont eu lieu au nord et au centre du Brésil, ont exercé un effet négatif sur le marché du maïs US. Pour ces régions, les conditions météo sont en amélioration sur le court terme. Toutefois, la sécheresse est toujours préoccupante dans le Rio Grande do Sul. En Argentine, certains secteurs liés à la production de maïs et de soya ont aussi noté des améliorations des conditions météorologiques.

Ces cartes montrent les améliorations des conditions dans le nord-ouest et le centre du Brésil 

  • Ce matin, l’USDA a rapporté des ventes privées à l’exportation de 182,020 tonnes. La destination est le Mexique.
  • La firme de consultants AgRural a abaissé sa prévision de la production de maïs d’été brésilien 2020/21 de 6,3 % à 19,3 millions de tonnes en raison de la sécheresse persistante dans le Rio Grande do Sul, situé dans l'extrême sud du Brésil.
  • Les données du Census Bureau indiquent que 3,7 millions de tonnes de maïs US ont été exportées au cours du mois d’octobre dernier. Il s’agissait d’une augmentation de 60 % par rapport à l’an passé, mais également d’une réduction de 3 % comparativement à septembre dernier.
  • Depuis le début de l’année commerciale 2020/21, les exportations de maïs ukrainien ont chuté de 26 % par rapport à l’an dernier à 6 millions de tonnes. La production est en baisse cette année comparativement à 2019, qui était une année record.  
  • CFTC : Le 1er décembre dernier, les spéculateurs avaient réduit leurs positions détenues sur le maïs US de presque 6 % à 270,633 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de -297,312 contrats et le maximum de 290,080 contrats.

Soya

Les contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont fini la journée en baisse de ¼ à 3 ¾ cents. Ceux de tourteau de soya US ont clôturé dans le rouge entre 2,60 $ et 3,10 $/tonne. Les contrats d’huile de soya ont terminé la session en hausse de 34 à 48 points.

  • Les récentes pluies en Amérique du Sud font penser que les conditions de culture du soya du Brésil et de l’Argentine pourraient s’améliorer du moins à court terme. Par conséquent, cette situation eu un impact négatif sur le marché du soya US. 
  • Les données du Census Bureau montrent qu’en octobre dernier, les exportations de soya US ont été un record de 11,4 millions de tonnes.
  • Dans un appel d’offres, deux groupes sud-coréens ont acheté 185,000 tonnes de tourteau de soya. L’Amérique du Sud est l’origine.
  • CFTC : Mardi dernier, les spéculateurs avaient abaissé leurs positions détenues dans le soya US de 4,4 % à 194,683 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de -112,528 contrats et le maximum de 238,394 contrats. 

Blé

À Chicago, les contrats de blé aux échéances les plus rapprochées ont terminé la journée en baisse de 5 ½ cents à 7 ½ cents. À Kansas, les contrats de blé dur rouge aux échéances les plus rapprochées ont clôturé avec des pertes entre 6 ½ à 7 cents. À Minneapolis, les contrats de blé de printemps aux échéances les plus rapprochées ont fermé en baisse de 3 cents à 3 ¼ cents.

  • L’Union européenne a exporté 876,000 tonnes de blé en novembre dernier, ce qui est une augmentation de 25 % comparativement au mois précédent.
  • En France, les conditions du blé tendre d’hiver se trouvent à 96 % dans les catégories «bon à excellent».
  • En Ukraine, les exportations de blé 2020/21 ont chuté de 11,5 % par rapport à l’an passé à 12,2 millions de tonnes. Les conditions sèches qui ont eu lieu cette année ont affecté la production à la baisse.
  • Les données du Census Bureau indiquent que les exportations de blé US ont été de 1,7 million de tonnes au cours du mois d’octobre dernier, ce qui était une baisse de 35 % par rapport à septembre dernier et une réduction de 23 % comparativement à la même période l’an passé.
  • Dans un appel d’offres, la Turquie recherche 400,000 tonnes de blé d’origine optionnelle.
  • Dans la région de la mer Noire, peu de changements concernant les conditions de cultures du blé d’hiver sont attendus puisque ce dernier a commencé sa dormance.
  • CFTC : Le 1er décembre dernier, les spéculateurs actifs dans le blé à Chicago avaient réduit leurs positions de 8 % à 44,506 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de -37,292 contrats et le maximum de 48,421 contrats. À Minneapolis, les spéculateurs actifs dans le blé de printemps avaient également abaissé leurs positions de 18,7 % à 4,755 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de -25,401 contrats et le maximum de 8,877 contrats.

Bœuf

Les contrats de bœuf US aux échéances les plus rapprochées ont fini la session en baisse entre 12 ½ et 22 ½ cents. Ceux de veau US aux échéances les plus rapprochées ont terminé en hausse de ¾ cent à 10 cents. Le contrat janvier 21 a fait exception en fermant en recul de ¼ cent.

  • Le 3 décembre dernier, le CME Feeder Cattle Index était en baisse de 43 cents à 139,18 $.
  • Peu de ventes au comptant ont eu lieu aujourd’hui. L’USDA en a tout de même signalé à 109 $ pour le vivant et entre 170 $ et 176 $ pour la carcasse.
  • Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en recul avec un «spread» Ch/Se à 17,51 $. La découpe «Choice» a baissé de 4,17 $ à 235,02 $. Celle «Select» a perdu 2,42 $ à 217,51.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 667,000 têtes, soit une réduction de 15,000 têtes comparativement à l’an passé, mais aussi une augmentation de 103,000 têtes par rapport à la semaine précédente. Le congé du Thanksgiving Day explique cette forte hausse.
  • CFTC : Mardi dernier, les spéculateurs avaient abaissé leurs positions sur le bœuf US de 0,5 % à 39,813 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de -3,055 contrats et le maximum de 90,253 contrats. Dans le cas du veau US, les spéculateurs avaient augmenté leurs positions de 1,764 contrats à 1,067 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de -8,895 contrats et le maximum de 7,706 contrats,   

Porc

Les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées ont fermé en baisse de 17 ½ à 35 cents. Celui avril 21 a fait exception en terminant en hausse de 2 ½ cents.

  • Le 2 décembre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 16 cents à 66,55 $.
  • Cet après-midi, le prix moyen au comptant de la carcasse a été en recul de 46 cents à 55,81 $.
  • La valeur moyenne des découpes de porc US avait augmenté de 1,72 $ à 78,17 $. Toutes les découpes étaient en hausse à l’exception de celle de la longe qui a reculé de 2,75 $ à 69,76 $.
  • L’USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 2,789 millions de têtes, ce qui est une réduction de 15,000 têtes comparativement à l’an dernier et une augmentation de 439,000 têtes par rapport à la semaine précédente.
  • CFTC : Le 1er décembre dernier, les spéculateurs actifs dans le porc US avaient augmenté leurs positions de 5,3 % à 38,359 contrats. Le minimum des 52 dernières semaines était de -8,220 contrats et le maximum de 43,580 contrats.

Dollar canadien

---------

Rapports à venir la semaine prochaine 

  États-Unis Canada
Lundi

Inspections à l'exportation

Progression des cultures

***
Mardi *** ***
Mercredi

Éthanol US

Encan du FCE

***
Jeudi

Offre et demande (WASDE) 

Ventes à l'exportation

***
Vendredi CFTC ***

Partager cet article