Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Soybean and Corn Advisor

Brésil : la hausse des exportations de maïs entraîne une augmentation des prix de celui-ci

02 décembre 2019, Soybean and Corn Advisor

L'Association nationale des exportateurs de céréales du Brésil (ANEC) s'attend à ce que les exportations brésiliennes de maïs en 2019 atteignent 41 millions de tonnes, ce qui établirait un nouveau record. Si elles étaient vérifiées, les exportations de maïs 2019 seraient 80% supérieures à celles de 2018. Le record précédent pour les exportations de maïs était de 30,7 millions de tonnes et il avait été établi en 2015. L'ANEC attribue cette augmentation à une devise brésilienne plus faible, à une production de maïs record au Brésil et à la forte demande internationale. Le Brésil est le deuxième plus gros exportateur de maïs au monde après les États-Unis.

Le Mato Grosso est le plus gros État producteur de maïs au Brésil et ses prix sont 52% plus élevés qu’il y a un an. L'Institut d'économie agricole du Mato Grosso (IMEA) a indiqué que le prix des fournitures de maïs disponibles au Mato Grosso la semaine dernière était de l'ordre de 29,51 reals par sac (environ 3,30 $ US le boisseau). Les prix plus élevés résultent de la forte demande du secteur de l’éthanol et de celui des éleveurs, de la vigueur de la demande d’exportation, de la faiblesse de l’offre intérieure et de la faiblesse de la devise brésilienne. Les agriculteurs du Mato Grosso hésitent à vendre le reste de leur maïs. En conséquence, les prix du maïs en novembre avaient augmenté de 8,2% par rapport à octobre.

L’augmentation de la production d’éthanol à base de maïs est l’une des raisons de la vigueur des prix du maïs sur le marché intérieur du Mato Grosso. Un certain nombre d'installations sont déjà en production, d'autres sont en construction et d'autres sont en cours de planification. On estime que pas moins de 5 millions de tonnes de maïs brésilien seront utilisées pour la production d'éthanol en 2020.

Les petits éleveurs indépendants du sud du Brésil sont très inquiets de la hausse des prix du maïs et des coûts des aliments pour animaux. Le vice-président de la Fédération de l'agriculture et de l'élevage de Santa Catarina (FAESC) a indiqué qu'il était devenu très inquiet en août dernier lorsque le Brésil avait exporté 7 millions de tonnes de maïs en un mois. On craint maintenant que les prix du maïs au Santa Catarina, un gros État producteur de bétail du sud du Brésil, atteignent 50 reals par sac ou environ 5 $ US par boisseau.


Partager cet article