Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO

11 octobre 2018, RJO'Brien

Aujourd’hui 11 octobre

· Rapport USDA offre-demande
· Maïs : rendement plus faible, inventaires en baisse
· Soja : rendement en hausse, inventaire en hausse

Un peu de surprise et d’action sur le coup de midi alors que le ministère de l’agriculture a publié le rapport offre-demande. De manière générale on s’attendait à une augmentation des inventaires et c’est ce qu’on a eu. La différence c’est que le marché prévoyait une plus grande augmentation et a donc causé une (petite) surprise positive pour les prix.

Maïs : avec l’état des cultures en septembre qui s’est améliorée ainsi que les stocks trimestriels plus élevés, les attentes étaient pour une augmentation des inventaires autour du 2 milliard de boisseaux. Ce ne fut pas le cas car l’USDA a réduit légèrement le rendement de 0.6 BPA. Le rendement est encore record, mais au lieu d’ajouter 50 à 100 millions de plus en production, la réduction a pour effet contraire. Au niveau de la demande, on voit une autre augmentation pour l’exportation avec 75 millions de boisseaux en plus tandis que l’élevage est réduit de 25 million. Une légère baisse du rendement conjointement à une augmentation de la demande fait en sorte que les 138 millions de boisseaux d’inventaire d’ancienne récolte sont à toute fin pratique utilisée. En septembre les inventaires de fin étaient de 1.774 milliard et ils sont rendus à 1.813 milliard, une mince augmentation. Les ratios d’utilisation sont à 12%, soit un niveau « normal » qui ne suggère nullement une variation prix majeure; d’un bord comme de l’autre. Jusqu’à nouvel ordre.

Soja : L’augmentation du rendement de 0.3 BPA  est complètement contrecarrée par une réduction des ensemencements et donc au final la taille de la récolte est identique. Le marché a réagi positivement car on s’attendait à une augmentation des inventaires un peu plus grande que celle qu’on a eue aujourd’hui. En fait l’augmentation des inventaires aujourd’hui n’est qu’uniquement attribuable au stock d’ancienne récolte (le 43 million de boisseaux de plus du rapport en septembre). Très peu ou pas de changement sur la scène mondiale et les perspectives d’exportation. L’USDA aurait pu couper les exportations mais ne l’a pas fait.

Révisions mondiales : hausse des inventaires mondiaux pour le maïs et le soja mais une baisse dans le cas du blé. Dans le cas du blé d’inde, les inventaires grimpent légèrement de 157 à 159.4 millions de tonnes, mais c’est tout de même plus faible que l’an dernier à 196 MT, d’où la force du programme d’exportation américain. Dans les fèves, on nage dans l’abondance en montant à 110 millions de tonnes comparativement à 108 il y a un mois et 96 l’an dernier. Pour le blé, tranquillement pas vite les inventaires baissent; de 274 millions l’an passé on a passé à 261 en septembre et maintenant 260. La carte cachée du blé c’est que plus de la moitié (52%) des inventaires de fin sont en Chine et non accessible à l’exportation. Les Chinois conservent le blé pour leur besoins domestiques et réserve stratégique. Ça change un peu la donne car s’il y a un hic de production comme cette année en Europe/Russie/Australie on devrait voir plus d’export de blé U.S. Mais ce n’est pas le cas, encore.

SIMON BRIERE

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Tel: 1-888-701-0071 // Fax: 514-932-7340
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article