Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO

10 janvier 2018, RJO'Brien

Aujourd’hui le 10 janvier, 

  •  Maïs : la production d’éthanol plonge
  •  Dollar : les USA se retire de l’ALÉNA? 

Rédigé par Simon Briere, Stratège de marché chez R.J. O’Brien et Associés Canada

Un mot sur le maïs

La production d’éthanol a chuté solidement cette semaine encore et se retrouve significativement sous la cadence nécessaire afin de remplir le mandat. C’est deux semaine back a back de très faible production et sans trop s’inquiéter car depuis le début de l’année de commercialisation (septembre) le rythme est tout de même très bon avec +3.4% versus l’an passé. C’est presque impossible de voir la production rester aussi faible car cela implique de le mandat (obligatoire) ne serait pas rempli. En fait c’est un signe négatif pour le marché du mais car on a besoin de cette demande pour contrecarrer l’exportation qui traine de la patte fortement. L’éthanol maintenant la demande totale relativement en place. Je pense que c’est trop vite pour inclure ces statistiques afin de les exprimer dans le bilan offre/demande de vendredi mais l’impact serait de refroidir les ardeurs de l’USDA pour augmenter la cible de 5.525 milliard de boisseaux.

Un mot sur le dollar

Le huard c’est fait mitrailler cet après-midi quand les fils de presses ont commencé à publier des commentaires comme quoi les américains seraient sur le point de se sortir de l’ALÉNA. Les informations sont surtout sorti du coté canadien comme quoi notre gouvernement se préparerait de plus en plus sérieusement à un retrait des USA de la zone de libre-échange. À ce point ci j’estime que ce n’est que des rumeurs, les même qu’on entend depuis des mois, mais c’est une erreur d’ignorer les risques que cela pose à notre économie. Du côté américain, ce que je comprends c’est qu’ils répètent continuellement le même discours comme quoi un retrait pur et simple est toujours une possibilité. Bref, statuquo. Est-ce une stratégie fondé sur la peur afin de négocier « une meilleur deal » pour les USA, possible. En fait tout est possible avec Trump – peut-être qu’il secoue l’arbre pour voir si quelques fruits vont tomber sans vraiment avoir l’intention de sortir la chainsaw. Beaucoup de spéculation bien évidemment, alors soyons prudent. Je m’attends à ce que le dollar canadien soit très volatile pour le reste du mois…. La Banque du Canada s’apprête à relever les taux encore une fois la semaine prochaine, mais avec cette nouvelle sur l’ALÉNA vont-ils décider de patienter un peu voir ce qui va ressortir de la 6e séance de négo qui est prévu à la fin janvier. Actuellement à cause de certains indicateurs économiques solides ici (emploi, PIB, inflation) la Banque Centrale est porté à monter les taux et l’ensemble du marché est quand même positionné en conséquence d’où la récente force dans le dollar canadien. Si jamais la Banque ne monte pas les taux le 17 janvier prochain, l’impact pourrait être très négatif pour le dollar canadien. Les taux qui seraient maintenu bas risquent de non seulement dévaluer notre monnaie face au USD mais aussi en quelque sorte confirmer les rumeurs entourant l’ALÉNA. A moins de se montrer très rassurant en conférence de presse, les investisseurs feraient inévitablement l’argument que la Banque du Canada prévoit la fin de l’ALÉNA. Cela pourrait en quelque sorte donner un double coup.

SIMON BRIERE

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article