Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - l'extra viande

10 novembre 2017, RJO'Brien

Bonjour, 

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Porc

Dernièrement, la performance du prix du porc est pire que celle des Canadiens de Montreal… c’est une 8ème défaite consécutive pour le prix du porc. Nous sommes définitivement dans une tendance baissière et plusieurs indicateurs techniques pointent dans la même direction. Bien que la valeur des découpes reste élevée, à plus de 80 ¢/lb, ça n’empêche pas le prix de la carcasse de porc de diminuer jour après jour, au bénéfice des abattoirs qui voient leur marge opérationnelle augmenter à 35 $US/tête (versus 60 $US l’an dernier). Actuellement, mieux vaut rester patient en gardant les protections en place jusqu’à ce qu’on ait un revirement de tendance… le prochain support est seulement à 56.00 ¢/lb sur décembre.

Hier, dans le rapport mensuel de l’USDA, les prévisions de production ont été ajustées entre le 4ème trimestre de 2017 et le 1erde 2018. Plus précisément, l’USDA a diminué la production de -1.2% afin de refléter les abattages plus faible que prévus ces dernières semaines. Cependant, ce volume a été repoussé au 1er trimestre de 2018 avec une augmentation de +1.1% versus les prévisions d’octobre. On s’attend donc à voir une augmentation de production de 4.6%-4.7% jusqu’en mars. Inévitablement, l’USDA a révisé à la baisse ses prévisions de prix pour 2018 étant donnée qu’il y aura plus de porc sur les marchés. Pour le 1ertrimestre, la fourchette de prix est rendu de 45-47 ¢/lb vivant (équivaut à 60.5 – 63.5 ¢/lb carcasse), de 47-51 ¢/lb pour le 2èmetrimestre (63.5 à 69 ¢/lb carcasse) et de 44-48 ¢/lb vivant au 3ème trimestre (59.5 à 65 ¢/lb carcasse). Aux yeux de l’USDA, les prix des contrats boursiers sont encore élevés. Pour la moyenne annuelle, l’USDA prévoit une fourchette de 43-47 ¢/lb vivant comparativement à 49 ¢/lb cette année. 

En plus de revoir la production à la hausse, l’USDA a réévalué à la baisse les exportations pour 2018 par -65 millions lbs à 5,900 M lbs. Même avec cette correction, l’USDA prévoit que la demande extérieure sera très forte en 2018 puisque les exportations nettes devraient croitre de 9.5%... le mandat sera très gros, surtout s’il y a des changements avec l’ALENA… Au final, le consommateur américain aura 52.1 lbs de porc à consommer en 2018 comparativement à 51.5 lbs lors des prévisions d’octobre et 50.4 lbs/habitant cette année.  

Prix du CàT de porc sur décembre

Bœuf

Le prix du bœuf a perdu 7¢/lb cette semaine, un peu comme dans le marché du porc. La faiblesse du marché semble s’appliquer sur l’ensemble du marché des viandes. Le mouvement d’aujourd’hui n’est pas très bon pour le prix, on a percé à la baisse notre ancienne résistance toute en remplissant le « gap » du 30 octobre. Le prochain support est à 119 ¢/lb qui correspond à la tendance haussière des 2 derniers mois.

Dans son rapport mensuel, l’USDA a déplacé un peu de production de la fin de l’année 2017 vers le début 2018. L’USDA a diminué la production bovine par -150M lbs au 4ème trimestre et l’a augmenté  par +130M lbs au 1er trimestre 2018. À cela s’ajoute  une révision de +130 M lbs pour le 2ème trimestre 2018. En somme, l’USDA a revu la production à la hausse pour 2018 par 2.6% comparativement aux estimés d’octobre ce qui est légèrement compensé par une augmentation des exportations. Au final, il y aura 59.2 lbs de bœuf à consommer par américain en 2018, un sommet depuis 2010. C’est presque 2 lbs / habitant de plus qu’en 2017. Toutefois, l’USDA a revu sa moyenne de prix pour 2018 à la hausse de 2 ¢/lb même s’il y aura plus d’offre, avec une fourchette à 113 – 122 ¢/lb, comparativement à 121.80 ¢/lb en 2017.

Prix du CàT de bœuf sur décembre

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.Sc., CFA, CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article