Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

Agro-Lettre RJO : Rapport offre-demande (WASDE) demain midi

11 octobre 2017, RJO'Brien

Aujourd’hui le 10 octobre,

· Rapport USDA sur l’offre-demande de grain demain mini (WASDE)
· Maïs : prévision des stocks de fin 2017/18 en baisse à 2.272 milliard (vs 2.335 septembre)
· Soja : prévision des stocks de fin 2017/18 en baisse à 450 millions (vs 475 septembre)
· Blé : prévision des stocks de fin 2017/18 en hausse à 944 millions (vs 933 septembre)

Rédigé par Simon Briere, Stratège de marché principal chez R.J. O’Brien et Associés Canada

*** R.J. O’Brien et Associés LLC est au service des agriculteurs depuis 1914, membre fondateur de la Bourse de Chicago ***

Le rapport mensuel sur l’offre et la demande de grain paraitra demain à midi. Outre les mises à jour des estimations des récoltes aux États-Unis, les révisions du bilan de ce mois-ci incorporeront également les implications du rapport du 30 septembre sur les stocks de céréales. La moyennes des estimés pour le rapport de demain indique que le marché s’attend à un rapport assez calme, les estimations des cultures de maïs et de soja étant peu modifiées par rapport au rapport de septembre.

Maïs : Depuis quelques années l’USDA ne modifie que très peu sa projection de rendement entre septembre et octobre; moins de 1 boisseaux à l’acre. Actuellement à 169.9 BPA, on pense que le rendement sera près ces valeurs, possiblement même un peu plus élevé selon les estimés. Pour ce qui est de la demande, le ministère va baisser les inventaires d’ancienne récolte pour intégrer la donnée recueillie dans le Grain Stock d’il y a deux semaines. Ensuite, comme c’est souvent le cas avec l’USDA il semble que la demande pour la nouvelle récolte 2017/18 sera relativement au même niveau qu’en septembre. Je note que l’exportation traine de la patte par rapport à la cible de 1.850 milliard car les ventes totalisent 479 millions de boisseaux jusqu’à maintenant, soit un recul de 41% par rapport à la même période l’an passé. Pourtant le ministère estime un ralentissement de seulement 19%. Le Brésil a encore beaucoup de maïs à exporter et challengera les USA pour les marchés internationaux pour les 2-3 prochains mois. On pense que l’USDA pourrait reculer un peu sur l’export. Par contre au niveau de l’élevage avec l’augmentation de la taille des cheptels bovin, porcin et de la volaille, on pourrait avoir un bon dans la consommation pour le feed afin d’atténuer l’impact d’un ralentissement sur l’exportation. De manière générale, gardez en tête que le bilan USDA est très flexible et que les modifications sur l’offre et la demande ne sont pas susceptible de faire varier le marché à moins d’une grande surprise. Le maïs est disponible en abondance.

Soja : Comme dans le maïs, l’USDA est assez constante dans les statistique de rendement pour le soja car le ministère a une forte tendance à augmenter le rendement de l’été à l’automne et jusqu’au final en janvier aussi. On parle d’une augmentation de près de deux boisseaux à l’acre (2 BPA). Au niveau du bilan, l’USDA va abaisser les stocks de début pour incorporer l’info d’il y a deux semaines. Pour la nouvelle récolte 2017/18, l’USDA n’a pas beaucoup d’incitatif afin de modifier largement ses prévision quant à la demande. Tout comme le blé d’inde, le programme d’exportation roule en dessous de la vitesse à la laquelle il devrait rouler afin d’exporter 2.250 milliard de boisseaux. Actuellement les ventes atteignent 857 millions de boisseaux, un recul de 18% versus l’an dernier alors que l’USDA prévoit une augmentation de 3.5%. Le volume d’exportation accumulé à ce jour est un des plus faibles depuis 9 ans. En fait il faut comprendre que la demande est très bonne, je parle ici au niveau mondial. Depuis des années, la demande en fève ne fait que croitre, en hausse de 4% cette année. La grosse différence c’est que le Brésil prend de plus en plus de place sur la scène mondiale pour l’exportation de soja et gagne des parts de marché aux américains. Pour 2017/18 le Brésil prévoit exporter 64 millions de tonnes par rapport à 60.50 aux USA. C’est un écart qui grandi année après année. 

Tableau des prévisions :

SIMON BRIERE

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article