Formation Grainwiz
Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

16 octobre 2020, RJO'Brien

Bonjour,

Une autre semaine de hausse sur les prix du porc. Presque toutes les échéances se sont approchées de leurs sommets des derniers mois. L’enthousiasme est dans les marchés présentement et on s’approche de l’exubérance. Pour ceux qui ont suivi leur cours d’analyse technique, le cycle boursier haussier se termine souvent par cette tendance vers l’exubérance  (euphorie) alors que les gens achètent les yeux fermés pensant que les prix ne peuvent que grimper. Les plus enthousiastes soulignent, avec rasion, que tous les indicateurs qu’ils soient fondamentaux (prix au comptant, prix de la découpe, exportations, ralentissement de la production nord-américaine) ou technique (moyenne mobiles, MACD, etc.) pointent tous dans la même direction : hausse.

Prix des contrats de décembre 2020

Prix de la découpe 

Prix au comptant

Et pourtant, il faut garder la tête froide : tout ce qui monte fini par redescendre. Il est vrai que les prix sont bons présentement pour un éleveur canadien. De bons prix, pas exceptionnels, mais juste corrects pour les prochains mois. Une grande majorité de producteurs ont commencé à protéger des prix pour 2021.

Depuis la reprise graduelle des prix en juillet, il y a avait des événements plutôt positifs qui ont eu une influence indéniable sur les prix. En premier lieu notons, la baisse des abattages cet automne. C’était inespérée puisque les analystes prévoyaient que le nombre de porcs mis en marché pendant les 3 derniers de mois de l’année serait près de la limite de la capacité d’abattage. Or, bien que ces abattages soient élevés (2,7 millions de têtes par semaine), le nombre de porcs est presque systématiquement sous le niveau enregistré l’année dernière depuis 5 semaines maintenant. C’est la grande surprise en cette fin d’année et c’est ce qui a aidé les prix à se maintenir et se raffermir durant les dernières semaines.

Le prix de la découpe s’approche ou même dépasse le niveau de $1 USD / livre (voir graphique ci-haut). Le prix au comptant oscille autour de $78.50 USD /100 livres. Le rythme d’abattage plutôt sous les attentes stimulent les abattoirs a renchérir sur les porcs vivants. Et les exportations demeurent excellentes. Que demandez de mieux? Or, nous savons d’expérience et vous le savez mieux que quiconque que cette situation est un équilibre bien fragile. Que le train peut dérailler à n’importe quel moment. 

Si tout est rose ces temps-ci, concentrons-nous sur ce qui pourrait tourner mal (et oui, on casse le party!)

Le prix du porc en Chine est en chute libre depuis 3 semaines maintenant. Le graphique ci-bas fait état du prix du porc en Chine en USD / kilo et clairement la tendance est à la baisse depuis quelques semaines déjà. La combinaison de l’augmentation de production locale et l’accélération des importations contribuent certainement à cette graduelle baisse des prix. Les efforts du gouvernement aussi pour restreindre la consommation temporaire et réduire le gaspillage alimentaire sont aussi des facteurs négatifs (bien qu’il est difficile de mesure l’efficacité de ces mesures).

En Chine, l’inflation alimentaire est en hausse de 7.9% en septembre selon les chiffres officiels, mais pour une rare fois ce n’est pas seulement à cause du prix du porc, mais bien des légumes frais qui ont augmenté de 17.2%. L’augmentation des prix du porc au détail ont cependant augmenté de 25% en septembre, mais demeure la plus faible augmentation depuis juin 2019. La Chine a mis en place des politiques d’importations agressives dans beaucoup de produits. Les biens agricoles importés cette année sont en hausse de 44% par rapport à la même période de 2019. 

La Chine a confirmé récemment avoir augmenté le cheptel reproducteur et la production porcine sur son territoire (80% de la production de 2018)- (même si certains analystes doutent de la qualité du cheptel et de la productivité future). La Chine a mis le paquet pour changer complétement la structure de production de porcs. Les 20 plus grosses compagnies chinoises ont des plans ambitieux d’expansion pour les prochaines années afin de produire 400 millions de cochons des 700 millions annuellement produits par tous les producteurs chinois. 

De plus, l’Amérique du Nord n’est pas à l’abri d’une découverte d’un sanglier sauvage porteur de la fièvre porcine africaine. Dans des publications datant de septembre dernier, les experts américains étaient grandement préoccupés par la présence de plus de 9 millions de bêtes présentes dans plusieurs états. Cette situation peut devenir aisément un problème multiple puisque les maladies peuvent se transmettre plus rapidement à travers le pays, mais aussi ces animaux peuvent causer des problèmes énormes au niveau des producteurs de grandes cultures qui peuvent voir leurs champs ravagés. Que dire de la situation des exportations américaines si jamais un tel cas se produirait? 

Présentement, nous vivons uns situation particulière aux Etats-Unis; un creux de production imprévu ou difficilement prévoyable. Le printemps n’a pas été tendre au niveau de la production porcine et il est bien possible que davantage de producteurs aient lancé la serviette (abattage de porcelets, avortement de truies, etc.). Par contre, à voir le prix des porcelets revenir en forte hausse récemment, il est bien possible que certains producteurs essaient de reprendre la balle au bond et veulent augmenter la cadence pour les prochains mois. Il est bien possible qu’une nouvelle vague de production revienne hanter le marché en 2021, à un moment où les importations chinoises pourraient commencer à diminuer….

FREDERIC HAMEL, CFA 

Stratège de marché chez R.J. O'Brien & Associés Canada Inc.
Trading desk : (514) 218-6888
Tel (mobile): (514) 567-8555
Fax: (514) 932-7340 
 

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE). 


Partager cet article