Me connecter Créer mon compte

Nouvelles Agrocentre

Qu’est-ce qu’on sème ce printemps?

22 mars 2019, Agrocentre

Les marchés ont été assez difficiles à la bourse au cours des derniers mois. Évidemment, le soya arrive en tête de liste alors que la guerre commerciale États-Unis et Chine continue de jeter un doute important dans le marché. Le maïs s’en sera un peu mieux tiré, mais rien de particulièrement remarquable non plus. La demande reste dans l’ensemble vigoureuse aux États-Unis, mais semble à bout de souffle depuis quelques semaines.

Dans les deux cas, que ce soit pour le maïs ou le soya, la suite des choses dépendra certainement d’une possible entente commerciale entre les États-Unis et la Chine. Pour le soya, on espère toujours que la Chine acceptera d’en acheter des quantités substantielles des États-Unis. Actuellement, les exportations américaines affichent toujours un retard important de plus de 10 millions de tonnes. On comprend qu’avec un accord favorable qui inviterait la Chine à acheter plus que ce volume, la dynamique de marché du soya pourrait alors changer du tout au tout d’ici les récoltes.

De ces négociations États-Unis et Chine, on aura par contre moins parlé du maïs. Pourtant, ici aussi, plusieurs croient qu’une entente puisse déboucher sur l’achat de quantités importantes de maïs américain par la Chine, et même d’éthanol et de drêche. Si c’est le cas, encore une fois, nous pourrions assister ici aussi à tout qu’un revirement pour le marché du maïs d’ici l’automne.

Ceci dit, cette guerre commerciale est une partie de l’équation qui devrait définir le comportement des prix dans les prochains mois. D’autres éléments déterminants seront les superficies qui seront semées aux États-Unis et, bien sûr, la météo cette année pendant la saison.

Dans le cas des ensemencements, notre prochaine date très importante à retenir est celle du rapport des intentions des producteurs américains qui sera présenté vendredi, la semaine prochaine. Pour le moment, on s’attend à ce que les producteurs américains favorisent le maïs avec des superficies ensemencées prévues autour de 92 millions d’acres (89,1 mil. d’acres l’an dernier). Sans grande surprise, on prévoit que celles de soya devraient de leur côté reculer autour de 85 millions d’acres (89,2 mil. d’acres l’an dernier).

En principe, à rendement moyen à l’automne, nous pourrions donc nous retrouver avec moins de soya dans les stocks américains, et plus de maïs. Mais bien entendu, c’est selon ce que Dame Nature voudra bien nous proposer comme météo.

Au moment d’écrire ces lignes à la fin mars, on sait déjà que les conditions sont beaucoup trop humides avec plusieurs régions inondées dans le Midwest américain. Par contre, avec les dernières années, on sait aussi que les rendements américains semblent beaucoup plus résilients aux mauvaises conditions météo. En effet, même si les dernières saisons n’auront pas été parfaites, les producteurs américains auront été à même d’obtenir d’excellents rendements, voir record en plusieurs occasions.

À savoir maintenant si les prix du maïs et soya seront plus intéressants ou non d’ici les récoltes reste donc un coup de dé, surtout avec la guerre commerciale États-Unis et Chine en arrière-plan, mais aussi la météo.

On retient cependant que les stocks mondiaux et américains de soya sont cette année à des niveaux record très importants. De plus, si la Chine pourrait très bien augmenter considérablement ses achats de soya américain dans les prochains mois, on doit se rappeler qu’avec le recul de la demande chinoise de la dernière année, mais également la peste porcine africaine qui continue de faire des ravages en Chine, il n’est pas sûr que la demande chinoise sera elle-même suffisante pour absorber de trop grandes importations de soya, américain ou même sud-américain. Pour cette raison, même si nos intentions d’ensemencements demeurent les mêmes, il faudra être particulièrement attentif cette année à des hausses des prix comme opportunités de vendre à l’avance de bons volumes de soya pour la récolte.

Vous aimeriez établir vos objectifs de vente de soya pour les prochains mois, n’hésitez pas à contacter l’un de nos conseillers en commercialisation du réseau Agrocentre!

 

AGROFIBRES SUR FACEBOOK

 

 


Partager cet article