Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 8 novembre 18

08 novembre 2018,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont clôturé en hausse de 1 à 2 cents.

Dans son rapport mensuel d’offre et demande, le USDA a mis à jour sa projection pour le rendement américain de maïs à 178,9 bo./acre, un recul de 1,8 bo./acre par rapport à octobre dernier; ce qui porte la production 2018/2019 à la baisse de 152 millions de boisseaux comparativement au mois dernier à 14,626 milliards de boisseaux ce mois-ci. Les inventaires de fin d’année US sont réduit également de 77 millions de boisseaux à 1,736 milliard de boisseaux.

Sur le plan mondial, le USDA a recalculé les changements de la production chinoise de même que les stocks chinois depuis la saison 2007/2008. Un peu plutôt cette semaine, le gouvernement chinois avait effectivement revu ses données historiques après des problèmes «techniques» survenus durant le mois d’octobre dernier. Tout considéré, les inventaires mondiaux de maïs 2018/2019 seraient en hausse de 148,16 millions de tonnes à un total de 307,51 millions de tonnes. Du côté de la Chine, les inventaires de fin d’année seraient révisés à la hausse de 148,99 millions de tonnes à 207,49 millions de tonnes.

Par ailleurs, le USDA a également présenté aujourd’hui ses données sur les ventes à l’exportation pour la semaine du 1er novembre dernier. Pour le maïs US, elles ont été de 701,477 tonnes, un résultat qui était dans les attentes du marché.

 

Soya

Ce jeudi, à la fermeture du marché, la plupart des contrats de soya à Chicago avaient perdu seulement une fraction de cent et ce, malgré la hausse des inventaires de soya US estimée par le USDA. De leur côté, les contrats de tourteau à échéances les plus rapprochées ont terminé en baisse de 1,90 $/tonne. L’huile a reculé de 18 points.

Pour le rapport d’offre et demande, le USDA estime que le rendement du soya US est en baisse de 1 bo./acre par rapport au mois précédent à 52,1 bo./acre. Le résultat est en dessous des attentes du marché. Par conséquent, la production de soya américain a été réduite de 90 millions de boisseaux à 4,6 milliards de boisseaux. Les inventaires de soya US sont à la hausse de 70 millions de boisseaux à un total de 955 millions de boisseaux. Cette situation s’explique principalement par une réduction des exportations de soya US de 160 millions de boisseaux.

Sur la scène mondiale, le USDA observe une hausse des inventaires de soya de 2,04 millions de tonnes à un total de 112,08 millions de tonnes. Les révisions des anciennes récoltes serait les principales causes de cette augmentation.

Pour le rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 1er novembre dernier, le USDA rapporte qu’elles ont été de 388 422 tonnes pour la saison 2018/2019. Le résultat est légèrement plus faible que celui de la semaine précédente. Il est également inférieur aux attentes du marché. À noter que celui de l’an passé, à la même période, était 66,5 % plus élevé. Les ventes à l’exportation de tourteau ont été de 255 987 tonnes et celles de l’huile à 22 436 tonnes.

 

Blé

À Minneapolis, les contrats de blé ont fini en baisse d’une fraction de cent. À Chicago, à la fermeture de la session, ils avaient reculé de 2 à 3 cents et à Kansas de 3 à 5 cents.

Dans son rapport d’offre et demande, le USDA indique que les inventaires de blé US 2018/2019 sont réduit de 7 millions de boisseaux par rapport au mois d’octobre dernier à un total de 949 millions de boisseaux ce mois-ci. Cette diminution s’explique notamment par une augmentation de l’usage des grains pour les semences. Par ailleurs, le USDA laisse inchangé sa projection des exportations de blé US à 1,025 milliard de boisseaux.

Sur le plan mondial, le USDA estime les inventaires un peu plus élevé de 6,53 millions de tonnes à 266,71 millions de tonnes. Cette augmentation provient notamment des révisions historiques effectuées par les Chinois. Du côté de l’Australie, le USDA estime que la production de blé est en baisse de 1 million de tonnes à 17,5 millions de tonnes.

Pour le rapport sur les ventes à l’exportation de la semaine du 1er novembre dernier, le USDA indique qu’elles ont été de 661 241 tonne, un résultat qui excède les attentes des marchés. Il représente aussi une hausse de 13,5 % par rapport à la semaine précédente. Le principal acheteur a été les Philippines avec 306,100 tonnes. L’Égypte venait ensuite avec 50 000 tonnes.

Dans son appel d’offres hebdomadaire, le ministère japonais de l’agriculture a acheté 121 488 tonnes de blé canadien et américain. 60 728 tonnes étaient spécifiques aux États-Unis.

 

Bœuf

La majorité des contrats de bœuf à Chicago ont terminé la journée avec des gains de 25 à 55 cents. Les contrats de veau ont suivi en prenant de 25 à 45 cents.

Le 7 novembre dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 65 cents à 152,23 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé reculait légèrement. La découpe «Choise» a perdu 2,15 $ à 216,07 $. Celle «Select» a également baissé de 2,66$ à 199,11 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 473 000 têtes, une hausse de 1000 têtes par rapport à la semaine précédente et de 5000 têtes comparativement à la même période en 2017.

Le USDA a annoncé quelque ventes au comptant à 180 $ pour la carcasse. Elles ont eu lieu à l’ouest du Corn Belt.

Pour la semaine du 1er novembre dernier, les ventes à l’exportation de bœuf US ont été de 11 504 tonnes avec des chargements de 16 003 tonnes.

Concernant le rapport d’offre et demande, le USDA estime la production de bœuf 2018 en recul de 30 millions de lbs. à 26,914 milliards de lbs. Pour le premier trimestre de 2019, la production de bœuf est prévue à la baisse de 100 millions de lbs. à 27,810 milliards de lbs.

 

Porc

La majorité des contrats de porc à Chicago ont terminé au neutre à baissier de 1,10 $. Par contre, le contrat de décembre 18 a progressé de 10 cents.

Le 6 novembre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 28 cents comparativement au jour précédent à 63,72 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc était en recul de 1,18 $ à 71,57 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant était également en baisse de 1,18 $ à 54,31 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,898 million de têtes. Ce serait une augmentation de 15 000 têtes par rapport à la semaine précédente et de 52 000 têtes comparativement à la même période en 2017.

Pour le rapport sur les ventes à l’exportation de porc de la semaine du 1er novembre dernier, elles ont été de 21,115 tonnes avec des chargements de 25,285 tonnes.

Pour la production américaine de porc 2018 du 4ème trimestre, le USDA l’estime en baisse de 105 millions de lbs à 26,32 milliards de lbs. Dans le cas de la production de 2019, elle est réduite de 95 millions de lbs à 27,715 milliards de lbs.

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article