Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés 1er novembre 18

01 novembre 2018,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont terminé la session avec des gains de 3 à 3 ½ cents, supporté par la bonne performance des secteurs du soya et du blé ainsi que la baisse du dollar US.

Pour la semaine du 25 octobre dernier, le USDA a indiqué que les ventes à l’exportation de maïs US ont été de 394,441 tonnes. Le résultat est inférieur aux attentes du marché. Il s’agit toutefois d’une augmentation de 12,85 % par rapport à la semaine précédente. Malheureusement, c’était également une baisse de 51,39 % comparativement à la même période l’an passé. Il y a eu des réductions notables avec le Vietnam (66 000 tonnes) et avec la Corée du Sud (62,800 tonnes). Du côté des acheteurs, le Mexique a été le plus important avec 192,200 tonnes.

Aujourd’hui, le rapport mensuel du USDA sur la trituration du grain américain a indiqué que 449,267 millions de boisseaux de maïs ont été utilisé dans la fabrication de l’éthanol durant le mois de septembre dernier.

 

Soya

Ce jeudi, les contrats de soya à Chicago ont terminé la session en hausse de 28 à 30 ¼ cents. Les contrats de tourteau à échéances rapprochées ont fait de même en prenant 7,00 $/tonne. L’huile a gagné 30 points.

Sur Twitter, le Président Trump a déclaré ce matin que les pour-parlés avec le Président Xi (Chine) en matière de commerce avancent bien. Une visite entre les deux parties est attendue lors du G20 qui aura lieu cette année.

Par ailleurs, les ventes à l’exportation de soya US durant la semaine du 25 octobre dernier ont été de 395,807 tonnes pour la saison 2018/2019 et de 60 000 tonnes pour celle de 2019/2020. Les ventes totales ont ainsi plus que doublées par rapport à la semaine précédente. Cependant, elles sont inférieures de 76,2 % comparativement à la même période en 2017. Un total de 519 000 tonnes a été annulé pour des destinations inconnues mais dans la plupart des cas, les ventes auraient simplement changées de date. Concernant la Chine, il y aurait eu une nette réduction à 62,800 tonnes. Les ventes à l’exportations de tourteau ont été de 321,687 tonnes et celles de l’huile se sont chiffrées à 22,155 tonnes.

Dans son rapport mensuel Fats & Oils, le USDA a indiqué cet après-midi que 169,23 millions de boisseaux de soya ont été triturés durant le mois de septembre dernier. Le résultat est bien supérieur à celui de l’an passé. Il est toutefois légèrement plus faible que celui du mois précédent et que la moyenne des anticipations des marchés.

 

Blé

La plupart des contrats de blé US ont terminé avec des gains de 6 à 8 cents. La faiblesse du dollar américain et la hausse des prix observée dans les autres grains ont favorisé la progression du blé. À noter que les fonds étaient peut-être aussi à la recherche d’aubaines en ce début de mois.

Pour la semaine du 25 octobre dernier, les ventes à l’exportation de tous les types de blé ont été de 582,545 tonnes. Ce serait le 3ème plus gros volume de l’année. Le résultat dépasse également les anticipations des marchés. Il s’agit en fait d’une hausse de 31,6 % par rapport à la semaine précédente et de 67,5 % comparativement à la même période l’an passé. Le Japon a été le plus gros acheteur avec 120,700 tonnes, suivi du Bangladesh, du Vietnam et du Venezuela qui a acquis 60 000 tonnes de blé US.

Dans un appel d’offre qui se terminait aujourd’hui, Taïwan a acheté 101,400 tonnes de blé américain.

 

Bœuf

Les contrats de bœuf à échéances les plus rapprochées ont clôturé en hausse de 15 à 50 cents. Les contrats de veau ont également fini dans le vert, mais le contrat de novembre 18 a reculé de 17,5 cents.

Le 31 octobre dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 5 cents à 154,18 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en hausse. La découpe «Choice» fut dans le vert de 1,62 $ à 218,55 $. Celle «Select» a suivi le même chemin en gagnant 22 cents à 204,25 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages de bœufs US sous inspections fédérales à 472 000 têtes. Il s’agit d’une baisse de 3000 têtes comparativement à la semaine dernière et de 1000 têtes par rapport à l’an passé à la même période.

Des offres au comptant de 112 $ ont été rapportées dans le Sud du pays et à 114$/180 $ dans le Nebraska. Les prix demandés étaient en hausse de 3 à 5 $.

Pour la semaine du 25 octobre dernier, les ventes à l’exportation de bœufs US ont été de 25,311 tonnes. Ce serait le 3ème résultat le plus élevé de l’année.

 

Porc

Les contrats de porc à Chicago ont terminé en hausse de 50 cents à 1,30 $. Par contre, ceux à échéances les plus rapprochées ont fini en baisse. À la différence du soya, le marché du porc était plus réticent à la déclaration du Président Trump sur les pour-parlés avec la Chine.

Le 30 octobre dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 3 cents à 63,90 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc a été en recul de 66 cents à 75,39 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant était également dans le rouge de 32 cents à 58,13 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,883 million de têtes, ce qui représente une diminution de 20 000 têtes par rapport à la semaine précédente. Il s’agit toutefois d’une augmentation de 56 000 têtes comparativement à la même période en 2017.

Pour la semaine du 25 octobre dernier, les ventes à l’exportation de porc ont été de 21,765 tonnes.

 

 

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article