Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 9 octobre 18

09 octobre 2018,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont terminé la session en baisse de 1 à 2 cents. Apparemment, les négociants et les spéculateurs ont passé la journée à s’ajuster en prévision du rapport du USDA qui sera présenté ce jeudi.

Avec une journée de retard, le USDA a publié ce matin son rapport sur les inspections à l’exportation de maïs US. Il estime qu’en date du 4 octobre dernier, elles ont été de 1 351 millions de tonnes. C’était plus que le double du résultat de l’an passé à pareille date, mais une légère baisse par rapport à la semaine précédente. Le total accumulé des inspections à l’exportation maïs US est actuellement de 5,806 millions de tonnes, soit 62,1 % de plus que l’an dernier à la même période.

Pour le rapport sur la progression de la récolte de maïs américain, en date de ce dimanche 7 octobre, elle était à 34 % terminée. Le USDA estime aussi que 93 % des cultures de maïs US étaient matures alors que la moyenne est de 83 % pour cette période de l’année. Par ailleurs, les conditions de culture se sont détériorées de 1 % à 68 % dans les catégories «bon à excellent».

 

Soya

À Chicago, les contrats de soya américain aux échéances plus rapprochées ont terminé en baisse de 5 à 7 cents. Le tourteau a perdu 70 cents/tonne et l’huile a reculé de 36 points.

Durant la semaine du 4 octobre dernier, les inspections à l’exportation ont été de 569,776 tonnes. C’était 38,22 % de plus que la même semaine en 2017, mais une baisse de 9,6 % par rapport à la semaine dernière.

Concernant le rapport sur la progression de la récolte du soya US qui devait être dévoilé cet après-midi, un sondage de Reuters indiquait que les analystes du marché s’attendaient à ce qu’elle soit complétée à 35 %. Il mentionnait également que les conditions de culture pourraient être de 67 % dans les catégories «bon à excellent».

Mais, le NASS estime que dimanche dernier, la récolte de soya affichait plus de retard à 32 % alors que la moyenne des dernières années est de 36 %. Les conditions de culture sont demeurées stables à 68 % dans les catégories «bon à excellent». Toujours en ce dimanche 7 octobre dernier, le USDA indiquait que 91 % des cultures de soya avaient perdu leurs feuilles alors que la moyenne des dernières années est de 85 %.

Au Brésil, Abiove prévoit une production de soya brésilien 2018/2019 de 119,5 millions de tonnes. La firme projette également les exportations de 2018 à 77 millions de tonnes et une trituration à 43,6 millions de tonnes. Pour le Brésil, ces chiffres sont moins élevés que ce qui a été vu récemment. De son côté, Conab devrait présenter ses résultats jeudi.

 

Blé

À Chicago et à Kansas, les contrats de blé ont terminé la journée à la hausse de 1 à 2 cents. À Minneapolis, les gains ont été de 3 à 4 ½ cents.

Ce matin, le USDA a annoncé des ventes privées à l’exportation de 120 000 tonnes de blé HRS en partance pour le Bangladesh. Les livraisons sont prévues pour 2018/2019.

Pour tous les types de blé US, les inspections à l’exportation de la semaine du 4 octobre dernier ont été de 423,270 tonnes. C’est une hausse de 13,79 % par rapport à la semaine précédente et de 19,14 % comparativement à l’an dernier à la même période.

Concernant le rapport sur la progression des ensemencements du blé d’hiver en date du 7 octobre dernier, les marchés s’attendaient à ce qu’elles soient terminées à 56 %. La réalité fut plutôt de 57 % alors que la moyenne des dernières années est de 54 %. 30 % des cultures étaient émergés.

Dans son appel d’offres hebdomadaire, le ministère japonais de l’Agriculture recherche 115,685 tonnes de blé d’origines américaine et canadienne. 63,093 tonnes concernent les États-Unis.

 

Bœuf

La plupart des contrats de bœuf à Chicago ont fini en baisse de 45 cents à 1,10 $. Les contrats de veau ont suivi en perdant de 70 cents à 1,10 $.

Le 8 octobre dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 30 cents à 158,45 $. Cet après-midi, le USDA estimait le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 232 000 têtes. Il s’agit d’une baisse de 6000 têtes par rapport à la semaine précédente et de 2000 têtes comparativement à la même période en 2017.

Par ailleurs dans le courant de l’après-midi, la valeur du surgelé de bœuf US a eu une performance partagée. La découpe «Choice» a reculé de 6 cents à 202,85 $. Par contre celle «Select» a fait l’inverse en prenant 91 cents à 192,72 $.

Durant le mois d’août dernier, les exportations de bœuf US ont été un record de 287,359 millions de lb. C’est une augmentation de 9 % par rapport à l’an dernier et de 2,9 % comparativement à juillet 2018.

 

Porc

Les contrats de porc à Chicago ont eu une performance nuancée, le contrat d'octobre 18 en hausse de 30 cents alors que les autres échéances ont tous fini à la baisse.

Le 5 octobre dernier, le CME Lean Hog Index a gagné 5 cents à 69,36 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc a gagné 13 cents à 79,06 $. Sur une base nationale, le prix moyen de la carcasse a également augmenté de 8 cents à 63,45 $.

Cet après-midi, le USDA estimait le cumulatif hebdomadaire des abattages de porc à 943 000 têtes, soit une hausse de 16 000 têtes par rapport à la semaine précédente et de 24 000 têtes comparativement à la même période en 2017.

Au mois d’août dernier, selon les données du Census Bureau converties par le USDA, les exportations de porcs ont touché un record de 437,675 millions de lb.. C’est 4,7 % de plus que l’an passé. Il s’agit aussi d’une hausse de 3 % par rapport à juillet dernier. 

 

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article