Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 5 octobre 18

05 octobre 2018,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont fini en hausse d’une fraction de cent. Sur la semaine, le contrat décembre 18 a gagné 3,37 %.

Les engagements à l’exportation de maïs US sont maintenant supérieurs de 62,87 % à ce qu’ils étaient l’an passé à pareille date. Il sont aussi à 32 % par rapport aux projections annuelles du USDA. Le rythme normal est de 29 %.

Dans son rapport cet après-midi, la CFTC (Commitment of Traders) a indiqué que mardi le 2 octobre dernier, les gestionnaires de fonds avaient réduit de moitié leur positions vendeuses sur les contrats et options de maïs US. En fait, la baisse a été de 55,015 contrats à un total de – 57,764 contrats.

Le Census Bureau, l’équivalent de Statistique Canada, estime que les expéditions à l’exportation de maïs US ont touché un record durant le mois d’août dernier à 5,843 millions de tonnes. Ce serait tout de même une baisse de 13,65 % par rapport à juillet, mais une augmentation de 66,75 % par rapport à août 2017.

Les exportations d’éthanol pour le mois d’août dernier ont été un record de 119,5 millions de gallons, soit une hausse de 24,6 % par rapport à l’an passé. Les exportations de drèche ont été de 1,156 million de tonnes, ou une augmentation annuelle de 51,8 %. C’était un second record pour le mois d’août.

Le Buenos Aires Grain Exchange estime que les ensemencements de maïs argentin sont complétés à 19,5 %.

 

Soya

La plupart des contrats de soya à Chicago ont terminé en hausse de 8 à 9 ¾ cents. Pour la semaine, le contrat de novembre 18 a grimpé de 2,78 %. Le tourteau a également fini en hausse de 7,20 $/tonne courte. Par contre, l’huile a fait l’inverse en reculant de 20 points.

Des ventes privées à l’exportation de 134 000 tonnes de tourteau 2018/2019 en partance pour les Philippines ont été annoncées ce matin par le USDA.

Les grosses ventes de la semaine dernière ont permis aux engagements à l’exportation de soya US de se rapprocher du résultat de l’an passé. Cependant, il reste tout de même un retard de 13,2 % comparativement à 2017. Sur une base annuelle, les engagements à l’exportation sont à 36 % des projections du USDA comparativement à une moyenne de 49 %.

Cet après-midi, la CFTC a signalé que mardi, les spéculateurs et négociants actifs dans le secteur des contrats de soya américain avaient réduit leurs positions vendeuses de 14,211 contrats à un total de -44,403 contrats.

Selon le Census Bureau, les exportations de soya US au cours du mois d’août dernier ont totalisé 3,368 millions de tonnes, ce qui correspondait à un second record pour le mois. C’était néanmoins une baisse de 1,73 % par rapport à juillet, mais une hausse de 12,6 % comparativement à août 2017.

Safras & Mercado anticipe que le Brésil va exporter 79 millions de tonnes de soya entre février et janvier 2019/2020.

 

Blé

La majorité des contrats de blé ont clôturé en hausse de 1 à 3 cents. Pour la semaine, à Kansas, le contrat de décembre 18 a monté de 2,89 %. À Chicago, le même contrat a grimpé de 2,36 % et à Minneapolis, il a progressé de 3,23 %.

Le total des engagements à l’exportation de blé américain est actuellement de 19,4 % de moins que l’an passé à pareille date. Comparativement aux projections annuelles du USDA, ils sont seulement complétés à 41 % avec moyenne de 59 % pour l’année commerciale en cours.

Selon le Census Bureau, les exportations de blé US ont été de 2,089 millions de tonnes au cours du mois d’août dernier. C’était une augmentation de 18,29 % par rapport à juillet, mais une baisse de 13,6 % comparativement à août 2017. Le résultat est en fait le plus faible depuis 1973/1974.

Un correspondant du USDA en Ukraine estime la production de blé du pays à 24,9 millions de tonnes alors que le chiffre officiel du USDA est de 25,5 millions de tonnes.

Dans son rapport la CFTC a indiqué que mardi, les gestionnaires de fonds avaient ajouté 10,980 contrats et options à leurs positions vendeuses à un total de -12,099 contrats. À Kansas, ils ont réduit leurs positions acheteuses de 5,605 contrats à un total de 28,425 contrats.

Le Buenos Aires Grain Exchange estime que la récolte de blé argentin sera de 19,7 millions de tonnes en 2018/2019. Le USDA, la prévoit plutôt à 19,5 millions de tonnes.

 

Bœuf

La performance des contrats de bœuf à Chicago a été partagée. Mais le contrat d’octobre 18 a terminé en hausse de 37,5 cents. Les contrats de veau ont dans la plupart des cas fini la journée au neutre à haussiers de 87,5 cents.

Le 4 octobre dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 37 cents à 158,18 $. La valeur du surgelé était en baisse cet après-midi. La découpe «Choice» était en repli de 61 cents à 203,25 $ alors que celle «Select» a perdu 24 cents à 191,74 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages de bœuf sous inspections fédérales à 643 000 têtes. Le résultat est une baisse de 7000 têtes comparativement à la semaine dernière, mais une hausse de 7 000 têtes par rapport à la même période en 2017.

Au cours de la journée, des offres au comptant de 111 $ ont circulé dans la plupart des régions américaines . Quelques ventes de 175 $ pour la carcasse ont également eu lieu dans le nord du pays.

Mardi le 2 octobre dernier, les spéculateurs actifs dans le secteur du bœuf à Chicago ont ajouté 5,107 contrats à leurs positions nettes acheteuses pour un total de 83,979 contrats.

 

Porc

La majorité des contrats de porc à Chicago ont terminé la journée avec des gains de 70 cents à 2,225 $. Sur la semaine, le contrat octobre 18 a même augmenté de 9,69 %.

Le 3 octobre dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 31 cents à 69,15 $. Le contrat d’octobre 18 commence à converger au comptant avant son expiration prévue la semaine prochaine.

Le USDA estime la valeur moyenne des découpes de porc US à la baisse de 35 cents à 79,56 $. Sur une base nationale, la valeur moyenne de la carcasse était dans le vert cet après-midi par 40 cents à 63,63 $.

Le cumulatif hebdomadaire des abattages de porc sous inspections fédérales est estimé à 2,503 millions de têtes. C’est une baisse de 57 000 têtes comparativement à la semaine dernière et de 16 000 têtes par rapport à la même période l’an dernier.

La CFTC a indiqué que mardi, les gestionnaires de fonds ont ajouté 8,024 contrats de porc US à leurs position acheteuses pour un total de 32,164 contrats.

 

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article