Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 3 octobre 18

03 octobre 2018,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont terminé la journée en baisse de 2 à 3 cents. Quelques négociants sur le marché à Chicago ont vendu pour se retirer du marché. Le contrat décembre 19 est retourné sous la barre des 4,00 $.

Ce matin, des ventes privées à l’exportation de maïs US de 230 000 tonnes ont été annoncées par le USDA pour une livraison en 2018/2019. La destination est le Japon.

Le rapport hebdomadaire de la EIA sur l’éthanol américain a montré ce matin que durant la semaine du 28 septembre dernier, la production a été de 1,015 million de barils par jour, ce qui représentait une baisse de 21 000 bpj. par rapport à la semaine précédente. C’était aussi le plus gros ralentissement depuis la mi-avril dernier. Les stocks d’éthanol ont augmenté de 816 000 barils à 23,445 millions de barils.

Concernant le rapport de demain sur les ventes à l’exportation de maïs US de la semaine du 27 septembre dernier, les analystes s’attendent à un résultat entre 1 et 1,6 million de tonnes pour la saison 2018/2019.

 

Soya

La plupart des contrats de soya à Chicago ont clôturé avec des gains de 3 à 4 ½ cents. Par contre, le tourteau a perdu 3,70 $/tonne alors que l’huile a fait l’inverse en gagnant 16 points. Depuis le 18 septembre dernier, l’huile a monté de 8,85 % et le soya de 5,84 %.

Pour la journée de demain, les analystes anticipent qu’en date de la semaine du 27 septembre dernier, le rapport sur les ventes à l’exportation de soya US (2018/2019) présentera un résultat entre 0,9 et 1,5 million de tonnes. Celui-ci pourrait inclure les 833 934 tonnes de ventes privées à l’exportation qui ont été enregistrées la semaine dernière. Dans le cas du tourteau de soya US, le marché s’attend à des ventes entre 0 et 500 000 tonnes. Pour l’huile, les analystes prévoient un résultat entre 0 et 36 000 tonnes.

Les Indonésiens ont vu leurs inventaires d’huile de palme chuter de 6,3 % au cours du mois d’août dernier. Cette situation fournirait donc un support à la hausse du prix de l’huile de soya.

 

Blé

La majorité des contrats de blé d’hiver ont fini en baisse de 3 à 4 cents. À Minneapolis, le recul fut de 1 à 2 cents.

Ce matin, des informations fournis par les médias comme Reuters semblaient vouloir limiter les impacts de l’idée que les restrictions à l’exportation du blé russe pourraient avoir des répercussions à court terme.

Pour le rapport sur les ventes à l’exportation de tous les types de blé US qui sera dévoilé demain, les marchés prévoient, pour la semaine du 27 septembre dernier, un résultat qui se situe entre 250 000 et 550 000 tonnes. C’est moins que les 657 111 tonnes de la semaine précédente. À noter qu’aujourd’hui, l’index du dollar américain (USD) était en hausse de 533 points, rendant ainsi le blé américain plus dispendieux sur le marché international.

Un rapport a indiqué durant la journée que l’Australie a eu un mois de septembre particulièrement sec. Apparemment, ce serait un record.

Aujourd’hui, le GASC (Égypte) a lancé un autre appel d’offres pour avoir du blé à livrer entre le 1er et le 10 décembre prochains. L’appel d’offres prendra fin demain.

 

Bœuf

La majorité des contrats de bœuf à Chicago ont fini en baisse de 70 cents à 1,075 $. Les contrats de veau ont suivi en perdant de 80 cents à 1,20 $.

Le 2 octobre dernier, le CME feeder Cattle index était en hausse de 2 cents à 157,84 $. Cet après-midi, toutefois, la valeur du surgelé était en baisse. La découpe «Choice» fut en recul de 47 cents à 204,42 $. Celle «Select» a fait de même en déclinant de 1,68 $ à 192,30 $.

Depuis le début de la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 358 000 têtes. C’est le même résultat par rapport à la semaine précédente, mais une augmentation de 14 000 têtes par rapport à la même semaine en 2017.

Ce mercredi, l’encan en ligne du Feeder Cattle Exchange n’a pas enregistré de ventes sur les 358 têtes offertes. Un seul parc d’engraissement a offert 111 $.

 

Porc

Aujourd’hui, les contrats de porc à Chicago ont eu une performance partagée. Le contrat octobre 18 a monté de 1,05 $, mais les autres ont fini en baisse. L’écart entre le contrat d’octobre 18 et celui de décembre 18 continue de s’élargir.

Le 1er octobre dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 67 cents à 67,93 $. Cet après-midi, le USDA estimait la valeur moyenne des découpes de porc américain en baisse de 11 cents à 80,37 $. Sur une base nationale, la valeur moyenne de la carcasse était également dans le rouge de 19 cents à 63,32 $.

Depuis le début de la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages de porc US sous inspections fédérales à 1,403 millions de têtes. C’est une baisse de 11 000 têtes par rapport à la semaine dernière, mais une augmentation de 41 000 têtes comparativement à l’an passé à pareille date.

 

Survol par

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article