Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Les prix des grains se consolident

12 avril 2018,

Les prix des grains se seront montrés prudents suivant la publication du rapport mensuel du USDA d’avril 18, se consolidant en attendant que le début de saison ne prenne définitivement son envol aux États-Unis. Rappelons brièvement que ce rapport est jugé positif pour le soya, avec des stocks américains et une récolte en Argentine moins importante que ce que prévoyaient les marchés. Par contre, les résultats de ce rapport se révèlent neutres à négatifs pour le maïs, et négatif pour le blé. Pour un survol des résultats de ce rapport :

Grainwiz -  Rapport mensuel du USDA - Avril 18 - Positif pour le soya!

RJO'Brien - Rapport USDA Offre Demande Avril

La COOP - Flash Marché du 10 avril 2018 (II)

Côté météo, les 6-10 puis 8-14 prochains jours proposent toujours des conditions anormalement humides avec des températures sous les normales saisonnières pour une bonne proportion du Midwest et des Plaines américaines. Il demeure prématuré de parler de retard dans les ensemencements de maïs à ce stade-ci, mais les marchés demeurent sur le qui-vive, ce qui contribue à supporter les prix. Plus au nord des Plaines des précipitations moins importantes offrent une fenêtre pour les producteurs de blé de printemps alors que plus au sud, des précipitations devraient profiter aux cultures de blé d’hiver dans les régions asséchées. Ceci aura sans aucun doute contribué à freiner la forte progression de début de semaine des prix du blé à Chicago, Minneapolis et Kansas.

La dernière mise à jour de l’indice de sécheresse aux États-Unis révèle de son côté que celle-ci demeure stable, contribuant à calmer les inquiétudes pour les cultures de blé d’hiver dans les régions affectées par la sécheresse.

De son côté, le rapport hebdomadaire sur les exportations et ventes à l’exportation de grains américains présenté aujourd’hui aura également donné un coup de pouce au marché du soya. Malgré la menace qui plane d’une taxe à l’exportation chinoise sur les importations de soya américain, les ventes à l’exportation de soya américain ont bondi la semaine dernière à 1,51 million de tonnes pour 2017-18 et 954 000 tonnes pour 2018-19. De ce volume, 255 000 tonnes sont destinées à la Chine. Les prévisions combinées des marchés étaient de 900 000 à 2,0 millions de tonnes.

Ce rapport aura par contre était décevant pour les ventes de maïs à 839 900 tonnes, les anticipations étaient de 0,9 à 1,7 million de tonnes, et encore davantage pour les ventes de blé de seulement 120 700 tonnes alors que les marchés anticipaient 150 000 à 650 000 tonnes.

Dans les autres nouvelles d’aujourd’hui : 

  • Le Rosario Grain Exchanges laisse sa prévision de récolte de maïs en Argentine inchangée à 32 millions de tonnes. Par contre, la prévision de récolte de soya du pays est de nouveau abaissée à seulement 37 millions de tonnes; parmi les prévisions les plus faibles jusqu’ici avancées.
  • Abiove a de nouveau rehaussé sa prévision de récolte de soya au Brésil  à 117,4 millions de tonnes. La prévision actuelle la plus élevée est celle de AgRural à 119 millions de tonnes. L’an dernier, la récolte brésilienne de soya avait été de 118,1 millions de tonnes.
  • En Ukraine, les ensemencements de blé de printemps seraient complétés à 23%.
  • M. Trump envisagerait de rehausser le taux d’éthanol autorisé dans l’essence aux États-Unis de 10 à 15% (E10 à E15). Ceci favoriserait une plus grande utilisation de maïs, une mesure qui supporterait à moyen terme les producteurs américains alors que le prix du maïs est demeuré à un creux depuis trois ans.

Techniquement, à Chicago, les prix des grains demeurent en mode de consolidation, celui du soya faisant aujourd’hui bande à part. Le dernier rapport mensuel du USDA a été positif, mais ce sont les fortes ventes hebdomadaires à l’exportation de soya qui auront le plus retenu l’attention des marchés. Ainsi, après plusieurs jours d’hésitation à 10,50 $US/boisseau sur le contrat récolte (CàT Nov. 18), il sera finalement parvenu aujourd’hui à clôturer pour la 1re fois au-dessus de ce niveau à 10,53 $US/boisseau, un signal jugé positif. Même son de cloche sur l’échéance immédiate (CàT Mai 18) qui a bondi et clôturé à plus de 10,60 $US/boisseau. 

De leurs côtés, les marchés du maïs et du blé à Chicago se montre plus défensifs, toujours confrontés à de bonnes résistances à plus de 3,90-3,92 $US/boisseau sur l’échéance de mai 18 pour le maïs, et 4,90-4,94 $US/boisseau pour le blé Chicago sur mai 18 également. Dans le cas du blé, le revers des derniers jours invite également à la prudence à la baisse, avec l’approche du « gap » 4,7275 à 4,75 $US/boisseau.


Partager cet article