Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Pas d'étincelles, mais quelques surprises dans le rapport mensuel du USDA

08 février 2018,

La journée aura été certainement riche en nouvelles informations à digérer, ce qui se sera traduit par une très bonne volatilité des prix à Chicago. Mais, au net, ceux-ci peinent toujours à gagner plus traction, le maïs en baisse de -0,025 à 3,6475 $US/boisseau (CàT Mars 18), le soya en hausse de +0,0425 à 9,8750 $US/boisseau (CàT Mars 18) et blé Chicago -0.0575 à 4,5650 $US/boisseau.

Maïs

Selon le dernier rapport hebdomadaire du USDA, les ventes à l'exportation de maïs américain ont été de 1,77 million de tonnes, dans le haut des attentes des marchés de 1,3 et 1,9 million de tonnes.

Au Brésil, CONAB a évalué à la baisse la production de maïs brésilien de 92,34 millions de tonnes à 88 millions de tonnes. L'an dernier, 97,8 millions de tonnes avaient été récoltées. Cette baisse s'explique largement par une réduction des superficies ensemencées de 600 000 hectares à un total de 16,42 millions d'hectares en raison des conditions défavorables pour les ensemencements de la seconde récolte (safrinha).

Toujours du côté du Brésil, les importations d'éthanol américain ont été de 162,5 millions de litres durant le mois de janvier dernier. En décembre, elles étaient supérieures à 170,3 millions de litres. Toutefois, le résultat reste fortement plus élevé que les 85 millions de litres enregistrés l'an dernier. Ainsi, les prix de l'éthanol américain demeurent compétitifs malgré l'imposition récente de tarifs de 20 % sur les importations d'éthanol américain.

Concernant le dernier rapport mensuel du USDA présenté ce midi, les stocks de maïs américain sont évalués à 2,352 milliards de boisseaux. Ce résultat est plus faible que les 2,477 milliards de boisseaux enregistrés en janvier dernier et nettement sous la moyenne des anticipations qui étaient de 2,468 milliards de boisseaux. L'augmentation des exportations de 125 millions de boisseaux à un total de 2,050 milliards de boisseaux explique la baisse des inventaires de maïs américain.

Mondialement, le USDA estime les inventaires à 203,09 millions de tonnes, moins que la moyenne des prévisions de 204,66 millions de tonnes, et en baisse par rapport à la prévision de janvier du USDA de 206,57 millions de tonnes.

Soya

Les ventes à l'exportation de soya américain ont été de 715 600 tonnes la semaine dernière, dans les attentes des marchés de 400 000 à 800 000. Les ventes de tourteau ont été de 160 800 tonnes alors que les prévisions étaient entre 150 000 et 400 000 tonnes. Celles de l'huile ont été de 7 800 tonnes, versus des anticipations de 8 000 à 35 000 tonnes.

CONAB a évalué la prochaine récolte de soya brésilien à 111,55 millions de tonnes contre 110,4 millions de tonnes en janvier dernier, et une récolte record l'an dernier de 114,1 millions de tonnes. La moyenne des prévisions du marché était de 112,57 millions de tonnes. CONAB prévoit une baisse de rendement de 5,3 % comparativement à l'an dernier.

Dans son rapport d'offre et demande, le USDA estime les inventaires de soya américain à 530 millions de boisseaux, nettement plus que la moyenne des prévisions de 486 millions de boisseaux. En janvier dernier, les stocks étaient de 470 millions de boisseaux. Cette augmentation des inventaires est, sans surprise, liée à une réduction des exportations de soya américain.

Mondialement, le USDA rapporte que les stocks de soya sont de 98,14 millions de tonnes. Le marché s'attendait plutôt à 98,61 millions de tonnes. En janvier, ils étaient de 98,57 millions de tonnes.

Toujours selon le rapport du USDA, la production de soya brésilien a été de nouveau rehaussé de +1 à 112 millions de tonnes, la moyenne des prévisions était de 111,2 millions de tonnes. Pour l'Argentine, le USDA à réduit sa prévision de récolte de -2 à 54 millions de tonnes, un résultat très près de la moyenne des prévisions de 54,06 millions de tonnes. De son côté, le BAGE a mentionné aujourd'hui que la récolte de soya argentin serait plutôt de 50 millions de tonnes.

Blé

Les ventes hebdomadaires à l'exportation blé américain ont été de 415 500 tonnes. Les prévisions des marchés étaient de 200 000 et 500 000 tonnes.

En Russie, IKAR estime la récolte de blé 2018 entre 73 et 82 millions de tonnes comparativement à 85 millions de tonnes l'an dernier.

Par ailleurs, les moulins asiatiques recherchent du blé en provenance des pays de la Mer Noire. Normalement, ils s'intéresseraient surtout au blé australien, mais celui-ci est actuellement dispendieux. L'offre australienne est trop faible : elle est en baisse de 42 % par rapport à l'an dernier.

En ce qui concerne les inventaires de blé américain présentés dans son rapport d'offre et demande de février, le USDA les a rehaussés de 0,989 à 1 009 milliards de boisseaux. Les anticipations du marché étaient de 0,990 million de boisseaux. 

Mondialement, les inventaires de blé sont par contre réduits de 268,02 à 266,10 millions de tonnes, une réduction plus marquée que la moyenne des prévisions de 268,02 millions de tonnes.

 

 


Partager cet article