Me connecter Créer mon compte

Nouvelles RJO'Brien

RJO - Extra viande

12 janvier 2018, RJO'Brien

Bon matin,  

Statistiques d’abattage aux États-Unis

Porc

Le prix du porc a connu une sévère correction depuis mercredi avec une chute de 2.5 et 3¢/lb sur les échéances de février et avril respectivement. D’une part, la production s’avère très élevée cette semaine avec des abattages quotidiens au-dessus de 460,000 porcs pour les 3 premiers jours de la semaine. En date de jeudi soir, les abattages étaient presque 5% plus élevé que l’an dernier et c’est sans parler du poids qui continue d’être élevé. Cette énorme production met de la pression sur la valeur des découpes contrairement au marché cash qui monte rapidement. En effet, le prix cash s’apprécie de +1 ¢/lb par jour ces derniers jours, l’indice CME est publié à 68.46 ¢/lb ce matin comparativement à 62.75¢ il y a une semaine. De la sorte, la marge des abattoirs s’est rapidement contractée, passant de 29 $US/tête à 12.7 $US en l’espace d’une semaine. S’il la demande n’augmente pas à court terme pour faire augmenter la valeur des découpes, on croit que la contraction des marges des abattoirs amènera le prix cash à plafonner prochaine. 

D’autre part, le Canada a annoncé mercredi après-midi qu’il perçoit les probabilités augmenter que Trump se retire de l’ALENA. Inévitablement, l’annonce avait fait chuter le dollar canadien mercredi, mais le marché du porc a également subi une pression négative. Considérant l’importance de la relation États-Unis / Mexique pour le marché du porc américain, les éleveurs se sont possiblement précipités pour vendre une portion de leur production à la bourse afin de sécuriser leur revenu appréhendant une possible baisse du prix si les dires du Canada se réalisent. Il faut dire que la production pour la première moitié de 2018 s’annonce très élevée, une petite baisse des ventes vers le Mexique pourrait avoir une répercussion majeure sur le prix américain. En 2017, le Mexique a acheté l’équivalent de 40% des exportations nettes des États-Unis avec une moyenne de 149 millions lbs par mois.

 

Prix du CàT de porc sur février

Bœuf

Cette semaine, le prix du bœuf à Chicago est faible, touchant son plus bas niveau en 4 mois sur l’échéance de février. Cette faiblesse indique que les anticipations du prix cash sont négatives puisque le prix de février est historiquement plus élevé que lecash à cette période de l’année. Cette semaine, les transactions cash se situaient entre 118 et 120 ¢/lb ce qui est cohérent avec l’encan électronique de mercredi où 401 bêtes ont été vendus à un prix moyen de 119¢. L’effet de la nouvelle sur l’ALENA (voir commentaire porc) est mitigé sur le marché du bœuf puisque la quantité de bœuf qui est exporté au Mexique et Canada est moindre que ce que les États-Unis achètent de ces 2 voisins. En moyenne en 2017, les États-Unis achetaient au net 50 millions lbs par mois du Canada et Mexique. 

Prix du CàT de boeuf sur février

GABRIEL JOUBERT-SÉGUIN, M.Sc., CFA, CAIA

Avertissement :

Le contenu et les opinions exprimés dans le présent commentaire sont uniquement ceux de l'auteur(s) et ne sont pas nécessairement partagés par R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. Les données et observations présentées ici ne sont fournies qu'à titre informatif et ne doivent pas être interprétées comme une indication ou garantie de rendement futur des marchés concernés. Le risque de perte dans les contrats à terme ou les options sur marchandises peut être important et ne convient pas à tous les investisseurs. Contactez votre représentant de compte pour plus d'informations sur ces risques. Les informations et les opinions contenues dans le présent document proviennent de sources jugées fiables, mais ne sont pas garanties quant à leur exactitude ou leur exhaustivité. Veuillez examiner soigneusement votre situation financière avant de prendre des décisions de transaction. R.J. O'Brien & Associés Canada Inc. est un membre de l' Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières (OCRCVM) et le Fonds canadien de protection des épargnants (FCPE).


Partager cet article