Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Les chiffres d’exportations de grains américains déçoivent, les marchés restent prudents

05 janvier 2018,

La semaine se termine sur une note légèrement négative avec des chiffres hebdomadaires d’exportations de grains américains très décevants. Par contre, la timide fermeture à la hausse se veut encourageante, les marchés se montrant prudents à l’idée de faire reculer de nouveau les prix à ce stade-ci, à Chicago : maïs +0,025 à 3,5125 $US/boisseau (CàT Mars 18), soya +0,0250 à 9,6975 $US/boisseau (CàT Mars 18) et blé Chicago -0,0250 à 4,31 $US/boisseau (CàT Mars 18).

Pour la dernière semaine complète de 2017, les ventes hebdomadaires à l’exportation de grains américains ont été de :

Maïs – 101 200 tonnes, nettement sous les anticipations des marchés (600 000 à 900 000 tonnes) et un nouveau creux pour l’année commerciale 2017-18.

Soya – 554 000 tonnes, également sous les attentes des marches (600 000 à 900 000 tonnes) et un nouveau creux pour l’année commerciale 2017-18. Par contre, il s’agit d’un résultat nettement plus intéressant qu’à pareille date l’an dernier.

Blé – 131 000 tonnes, de nouveau nettement sous les attentes des marchés (225 000 à 500 000 tonnes), et près de 30% de moins qu’à pareille date l’an dernier.

 

Du côté de l’Amérique du Sud, des précipitations dispersées ont vu le jour au cours de la nuit dernière en Argentine, ce qui aura freiné quelque peu les marchés qui demeurent néanmoins nerveux. Les conditions resteront encore très chaudes et sèches au cours de la prochaine semaine.

En Argentine, le Buenos Aires Grain Exchange estime les ensemencements de maïs complétés à 78% versus 83% l’an dernier. Avec les conditions sèches actuelles, l’organisation commence à croire que ce ne sera pas tout le soya qui sera semé non plus comme prévu. Selon la prévision actuelle du USDA, l’Argentine devrait récolter 42 millions de tonnes de maïs et 57 millions de tonnes de soya. Par contre, avec les conditions actuelles, en prévision du rapport mensuel du USDA de vendredi prochain, les marchés estiment que des ajustements à la baisse sont à prévoir pour le maïs autour de 40 millions de tonnes et pour le soya à 55-56 millions de tonnes. L’an dernier, les récoltes du pays ont été de 41 millions de tonnes pour le maïs, et 57,8 millions de tonnes pour le soya.

La situation est bien différente au Brésil où, outre quelques régions sèches dans le sud, les conditions sont toujours jugées très favorables pour les cultures. Seule inquiétude, on s’interroge sur un retard dans la récolte hâtive de soya en raison de conditions trop humides qui pourraient réduire les superficies cultivées pour la seconde production en maïs (Safrinha). Présentement, on estime que 1% de la récolte est complétée contre 5% à pareille date l’an dernier. Selon un sondage de Reuters, la seconde récolte en maïs au Brésil pourrait reculer à près de 25 millions de tonnes versus plus de 30 millions de tonnes l’an dernier.

Par contre, dans l’ensemble, les conditions sont jugées assez favorables pour que les marchés commencent maintenant à endosser l’idée d’une « possible » nouvelle récolte record de soya brésilien cette année. Actuellement, le USDA se situe à 108 millions de tonnes versus un record l’an dernier de 114,1 millions de tonnes. Un sondage de Reuters propose actuellement une moyenne de prévisions de 110,1 millions de tonnes; certaines organisations s’établissant à plus que le niveau record de l’an dernier.

La semaine prochaine en est une très importante pour le marché des grains. C’est vendredi le 12 janvier prochain que le USDA présentera son rapport mensuel d’offre et demande de grains toujours très attendu des marchés (WASDE). La journée sera également riche en publication de plusieurs autres rapports que les marchés devront digérer : production annuelle de grains américains (Crop production), stocks trimestriels de grains américains au 1er décembre dernier, ensemencements de blé d’hiver et de canola.


Partager cet article