Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Les prix des grains, toujours dans l’attente d’une nouvelle direction à suivre

03 janvier 2018,

Toujours très peu de nouvelles pour les prix des grains en quête d’une nouvelle direction. Par contre, certains éléments se veulent légèrement positifs, ce qui aura contribué à supporter les prix aujourd’hui. À Chicago, celui du maïs a brièvement atteint un nouveau sommet inégalé depuis le début décembre dernier à 3.5475 $US/boisseau (CàT Mars 18), le soya en hausse de +0,0350 à 9,69 $US/boisseau (CàT Mars 18), et le blé en légère hausse de +0,075 à 4,35 $US/boisseau (CàT Mars 19).


Maïs
Le marché du maïs gagne timidement de la traction. Le dernier rapport mensuel de transformation de grains du USDA (Grain crushings) a révélé une utilisation de 475,7 millions de boisseaux de maïs en novembre dernier aux États-Unis, en hausse de +5,2% par rapport à novembre 2016, un 4e mois d’utilisation nettement plus élevé que dans les dernières années, et un second sommet suivant le record d’utilisation de maïs pour l’éthanol atteint en août dernier de 481,54 millions de boisseaux.

Demain, l’EIA présentera son rapport hebdomadaire de production d’éthanol aux États-Unis. La semaine dernière, le rapport avait fait état d’un regain de production à 1,09 million de barils/jour suivant un recul de deux semaines. À 1,09 million de barils/jours, la production hebdomadaire d’éthanol s’établit à un 3e sommet.
En Afrique, on rapporte que des conditions chaudes et sèches menacent les cultures qui amorcent maintenant la période de la pollinisation.

En Amérique du Sud, des températures élevées et des conditions sèches dans plusieurs régions soulèvent certaines interrogations alors que la période de la pollinisation débute également.

Techniquement, à Chicago, le bref sommet atteint aujourd’hui à 3,5475 $US/boisseau se veut intéressant, mais souligne également la fermeté de la résistance qui cherche à se faire sentir autour de 3,55 $US/boisseau (CàT Mars 18). Un passage au-dessus de ce niveau dans les projhcains jours serait jugé constructif, bien qu’il apparait toujours à ce stade-ci très difficile d’envisager plus de fermeté.


Soya
Le marché du soya tente tranquillement de reprendre un peu de contenance, supporté par les incertitudes météo sud-américaines.

L’Argentine retient toujours spécialement l’attention avec des conditions très chaudes et certaines régions qui demeurent sèches pour les 10 prochains jours, notamment celles de Buenos Aires et La Pampa. Des précipitations sont sur le radar sur un horizon 11-15 jours, mais les marchés demeurent prudents tant qu’elles n’auront pas eu lieu.

Le marché de l’huile de soya gagne également en fermeté présentement, supportant au passage le complexe du soya lui-même. Les exportations d’huile de palme de Malaisie ont affiché une forte progression mensuelle de près de 10% en décembre dernier, et d’importantes inondations touchent actuellement certaines régions clés de production en Indonésie.

Selon le rapport de trituration mensuel du USDA, 173,33 millions de boisseaux ont été triturés en novembre dernier aux États-Unis, un résultat légèrement sous la moyenne des prévisions de 174 millions de boisseaux.

À Chicago, le marché du soya demeure en phase de consolidation, en quête de davantage de fermeté pour franchir la barre de 9,70-9,72 $US/boisseau. En ce sens, la météo sud-américaine demeure le facteur déterminant à surveiller dans l’immédiat.

Blé
Le marché du blé continue tranquillement de se raffermir, le blé dur d’hiver sur le marché de Kansas en tête aujourd’hui avec un nouveau sommet inégalé depuis novembre dernier à 4,42 $US/boisseau.

Les conditions des cultures de blé d’hiver aux États-Unis demeurent le centre d’attention des marchés alors que les températures anormalement froides dans plusieurs régions clés de production des Prairies américaines font craindre des dommages aux cultures.

Ajoutant une touche de nervosité dans l’air, l’état des cultures de blé d’hiver s’est détérioré de novembre à décembre ; Kansas -14% dans les catégories « bon à excellent », Oklahoma -13%, Nebraska -13% et Colorado -12%.

Des conditions un peu plus chaudes sont attendues au cours de la fin de semaine, mais les prévisions de janvier proposent toujours dans l’ensemble des températures nettement sous les normales.

À Chicago, le marché du blé aura peu évolué aujourd’hui, tentant de consolider sa position au-dessus du niveau clé de 4,33 $US/boisseau (CàT Mars 18). Le fait qu’il parvienne à consolider sa position et clôturer la semaine au-dessus de ce niveau serait jugé constructif, avec par la suite un prochain objectif à 4,40-4,43 $US/boisseau.


Partager cet article