Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Marché des grains : journée plus difficile après quelques jours positifs

06 décembre 2017,

Suivant un début de semaine constructif, les marchés se sont de nouveau renfrogné aujourd’hui, emporté spécialement par le marché du blé à Chicago qui a revisité son dernier creux à 4,2450 $US/boisseau (CàT Mars 18) pour clôturer en baisse de -0,06 à 4,2525 $US/boisseau, le blé de printemps Minneapolis -0,0525 à 6,0375 $US/boisseau (CàT Mars 18), le maïs en baisse de -0,01 à 3,5275 $US/boisseau (CàT Mars 18) et le soya en baisse de -0,0575 à 10,0275 $US/boisseau (CàT Janvier 18).

Les marchés restent préoccupés par l’abondance de blé de cette année et, en ce sens, le dernier rapport de production de grandes cultures de Statistique Canada n’aura aidé en rien à la situation. Selon l’organisation canadienne, la production de blé a été cette année de 29,984 millions de tonnes au Canada. Bien que cette récolte affiche un recul de -5,5% par rapport à l’an dernier, le résultat est plus que l’estimation précédente de septembre de 27,13 millions de tonnes, et plus également que la moyenne des prévisions de 28 millions de tonnes. En raison des mauvaises conditions pour les cultures de blé dans les Prairies canadiennes observées à l’été dernier, Statistique Canada prévoyaient en août une récolte de seulement 25,54 millions de tonnes.

Dans ce même ordre d’idée, la production canadienne de canola aura aussi dépassé les attentes des marchés, s’établissant à un record de 21,313 millions de tonnes. De son côté, la récolte canadienne de soya est également estimée à un niveau record de 7,717 millions de tonnes, en hausse de +16,6% par rapport à l’an dernier. Il s’agit toutefois d’un résultat sous les attentes des marchés.

Concernant la récolte canadienne de maïs, le USDA l’estime à 14,095 millions de tonnes, dans les attentes des marchés, mais en hausse de près de 7% par rapport à l’an dernier, et très près de son niveau record de 2013 de 14,2 millions de tonnes.

Au Québec, Statistique Canada propose un recul des récoltes de maïs et soya de respectivement -0,3% à 3,78 millions de tonnes et -2% à 1,115 million de tonnes. Historiquement, ces volumes récoltés demeurent néanmoins à des sommets. Après 5 ans de progression annuelle, malgré le regain de production de blé d’hiver, le total de volume de production de blé au Québec affiche également en recul de près de 5% à 295 000 tonnes.

 

Le rapport hebdomadaire de production d’éthanol aux États unis présenté aujourd’hui fait état d’une nouvelle production record la semaine dernière de 1,108 millions de barils/jour. Les stocks ont gagné 0,5 à 22,5 millions de barils.

Du côté de l’Amérique du Sud, les conditions météo continuent d’être source de préoccupation. Les prévisions actuelles proposent quelques possibilités de précipitations sur un horizon 15 jours en Argentine. Par contre, c’est peu et au net, les conditions continuent de s’assécher.

Au Brésil, le sud du pays devrait profiter de précipitations. À l’image de l’Argentine, on doute cependant qu’elles soient suffisantes éviter l’assèchement des conditions qui commence à prendre forme depuis maintenant deux semaines, avec peu de précipitations à l’horizon.

Demain, il faut surveiller de près les chiffres d’exportations hebdomadaires de grains américains qui déçoivent depuis plusieurs semaines. Pour le maïs, les prévisions de ventes à l’exportation sont de 0,8 à 1,2 million de tonnes, pour le soya de 1,0 à 1,5 million de tonnes, et pour le blé de 0,25 à 0,45 million de tonnes.


Partager cet article