Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Les prix des grains toujours sur le neutre…

26 octobre 2017,

Malgré des chiffres positifs du côté de la demande, les prix des grains demeurent sous l’emprise négative des récoltes américaines qui se poursuivent avec des conditions généralement favorables, et la météo sud-américaine qui prend du mieux.

Aujourd’hui, dans son rapport hebdomadaire, le USDA a fait état d’excellentes ventes à l’exportation de maïs et soya. Celles de maïs ont été de 1,288 millions de tonnes versus des anticipations de 0,8 à 1,2 million de tonnes. Pour le soya, les ventes ont été de 2,129 millions de tonnes, nettement plus que les anticipations de 1,2 à 1,6 million de tonnes. Seules les ventes à l’exportation de blé continuent de décevoir à 360 600 tonnes contre des attentes entre 300 000 et 500 000 tonnes.

Rappelons toutefois que dans les cas du maïs et soya, au cumulatif depuis le début de l’année commerciale 2017-18 (1er sept.), les ventes affichent toujours un bon retard. Il y a donc du travail à faire pour rattraper le temps perdu, et en attendant, il demeure difficile de s’enthousiasme de bons chiffres à l’exportation. 

Côté météo, pour les prochains jours, les producteurs américains devraient continuer de profiter de conditions favorables pour finaliser la récolte de leur soya à 70% de complété dimanche dernier, et de rattraper une portion du retard dans celle du maïs à seulement 38% contre 59% en moyenne depuis 5 ans à ce moment-ci. L’exception à la règle se veut les régions entourant les Grandes-Lacs (et le Québec…), on de bonnes précipitations devraient ralentir le rythme de récolte pour encore plusieurs jours. 

En Amérique du Sud, les conditions météo continuent de prendre du mieux, bien qu’elle ne soit pas nécessairement idéale pour débuter la saison dans le sud du Brésil. Des précipitations importantes y sont toujours attendues, la région étant déjà aux prises avec des conditions beaucoup trop humides depuis déjà un bon moment. Par contre, les principales régions de production, dont une portion du Mato Grosso, devraient profiter de précipitations pour tempérer les conditions très sèches qui ont persisté dans les dernières semaines. En sommes, on ne peut donc dire que les conditions soient idéales pour les ensemencements au Brésil, mais à tout le moins, elles s’améliorent tranquillement.

Après un début de saison très humide, mentionnons aussi au passage que les conditions ont été plus sèches dernièrement pour l’Argentine. Par contre, sur un horizon de 1 semaine, le retour de précipitation devrait de nouveau ralentir les ensemencements en cours. 

Dans les autres nouvelles, le Conseil international des céréales a rehaussé aujourd’hui sa prévision de récolte mondiale de maïs de cette année de +5,2 à 1 034 millions de tonnes en raison de la meilleure récolte américaine prévue cet automne. Ceci donne écho à la révision à la hausse opérée ce mois-ci par le USDA dans son rapport mensuel d’octobre qui fait passer la récolte mondiale de 1 032,6 à 1 038,8 millions de tonnes.

Techniquement, les marchés du maïs et du blé à Chicago demeure essentiellement sur le neutre, le maïs dans une fourchette de 3,44 à 3,55-3,58 $US/boisseau (CàT Déc. 17) et le blé cherchant toujours à se stabiliser sur le support 4,24 $US/boisseau avec une résistance qui se fait sentir à plus de 4,40 $US/boisseau (CàT Déc. 17). Par contre, avec le retour de conditions sud-américaines plus favorables pour débuter la saison, le marché du soya continue de s’effriter, d’approchant dangereusement du support de sa tendance haussière en vigueur depuis la mi-août. En ce sens, il demeure essentiel qu’il parvienne rapidement à amortir son recul des derniers jours avec un support immédiat à surveiller sous 9,70 $US/boisseau (CàT Nov. 17). Un passage sous ce niveau ouvrirait une brèche pour un recul supplémentaire à un peu moins de 9,60, puis 9,50-9,53 $US/boisseau.


Partager cet article