Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Début de semaine mixte à positif pour les prix des grains

24 octobre 2017,

Les prix des grains ont débuté la semaine avec un peu plus de fermeté, bien que la pression des récoltes américaines ainsi que des prévisions météo plus favorables au Brésil rendent encore incertaine la suite des choses.

Maïs

Le maïs à Chicago affiche une timide progression depuis ce lundi, renforçant l’idée que des supports importants restent effectifs autour de 3,40-3,45 $US/boisseau (CàT Déc. 17 – récolte).

La récolte américaine se veut toujours très tardive alors que les producteurs s’attardent davantage à finaliser la récolte de soya, laissant également le temps au maïs de sécher davantage. Selon le USDA, en date de dimanche dernier, seulement 38% de la récolte était complétée, en hausse de 10% par rapport à la semaine précédente, mais 17% de moins qu’en moyenne depuis 5 ans pour cette période-ci. Ce sont toujours les États les plus au nord et à l’ouest du Midwest qui affichent le plus de retard : Dakota du Nord et du Sud, Minnesota, Wisconsin, Iowa et Nebraska.

Cette situation offre un peu de support aux prix, bien que l’amélioration de l’état des cultures se poursuit toujours (+1 à 66% dans les catégories « bon » à « excellent »), laissant planer la possibilité que le USDA revoie de nouveau à la hausse sa prévision de rendement pour cet automne. 

Selon le dernier rapport hebdomadaire sur les inspections à l’exportation de maïs, elles ont été la semaine dernière de 614 075 tonnes, dans les attentes des marchés. Elles affichent cependant toujours un retard important par rapport à la normale; au cumulatif depuis le début de l’année commerciale 2017-18 (1er sept.) elles ont atteint 9,6% de la prévision du USDA contre 12,4% en moyenne depuis 5 ans en temps normal pour cette période-ci. Ceci réitère la compétition accrue de cette année sur les marchés mondiaux, particulièrement en provenance du Brésil où les producteurs profitent actuellement d’un recul du Réal Brésilien pour les inciter à vendre davantage.

Techniquement, le comportement du marché du maïs des derniers jours se veut encourageant dans la mesure où les supports clés à 3,40-3,45 $US/boisseau (CàT Déc. 17) tiennent toujours le coup. Par contre, à ce stade-ci, avec encore une bonne proportion de la récolte américaine à engranger encore, il apparaît difficile d’envisager un regain marqué des prix, sans qu’il soit possible d’écarter le risque de nouveaux creux. Suivant la tendance saisonnière, il faut généralement attendre la fin octobre/début novembre avant que des creux définitifs soient confirmés. 

Soya

Le vent semble vouloir tourner pour le marché du soya alors que les conditions météo s’améliorent en Amérique du Sud et que la récolte américaine s’accélère. Seul élément positif, nombre de producteurs américains rapportent toujours des résultats décevants, laissant planer la possibilité d’un nouvel ajustement à la baisse du rendement américain.

Dans son rapport hebdomadaire sur l’état des cultures et la progression des récoltes aux États-Unis, en date de dimanche dernier, 70% de la récolte était complétée. Il s’agit d’un bond de +21% par rapport à la semaine précédente. Comme quoi les producteurs américains n’ont certainement pas manqué l’occasion de rattraper le temps perdu avec les conditions météo plus favorables de la semaine dernière. En moyenne, depuis 5 ans, les récoltes sont complétées à 73%.

Au Brésil, des précipitations dans le centre et le nord du pays, là où les conditions ont été les plus sèches dans les dernières semaines, sont attendues à partir du milieu de la semaine. Pour la semaine prochaine, des conditions plus conformes aux tendances saisonnières sont également prévues. Ceci laisse entrevoir un « retour à la normale » pour poursuivre et compléter les ensemencements qui ont été jusqu’ici retardés par les conditions trop sèches. Par contre, plus au sud du Brésil, les conditions humides devraient persister encore alors qu’elles l’ont déjà été trop dans les dernières semaines. 

Ajoutant une touche de lourdeur dans le marché du soya, le Réal Brésilien a atteint un nouveau creux aujourd’hui. Ceci laisse présager une recrudescence de compétition sur les marchés mondiaux alors que les producteurs brésiliens s’activeront davantage dans leurs ventes pour écouler leur dernière récolte record.

Sur une note plus encourageante, mentionnons cependant que les derniers chiffres hebdomadaires d’inspection à l’exportation de soya américain ont été très élevés à 2,56 millions de tonnes, plus que les anticipations des marchés. 

Techniquement, le recul des derniers jours du marché du soya à Chicago se veut plus inquiétant. La tendance haussière en vigueur depuis la mi-août reste effective, mais certains signaux préoccupent. On note le regain de l’ADX sur la tendance court terme baissière, ainsi que la hausse du volume de transaction sur la baisse. Pour les prochains jours, il faut surveiller de près un passage sous 9,70 $US/boisseau (CàT Nov. 17) qui remettrait en question la tendance haussière des derniers mois.

Blé

Le marché du blé a repris de la vigueur après avoir frisé de nouveau des creux importants autour de 4,25 $US/boisseau à Chicago (CàT Déc. 17). Peu de nouvelles ont fait surface, et encore moins de nouvelles positives. Par contre, avec l’importante position nette vendue que continue d’accumuler semaine après semaine les spéculateurs, la revisite des creux d’août/septembre n’aura pas manqué, semble-t-il, d’inviter certains joueurs à couvrir des positions, supportant au passage un rebond.

Selon le USDA, les conditions plus sèches de la dernière semaine auront permis un bon rattrapage des ensemencements de blé d’hiver complété maintenant à 75% en date de dimanche dernier. Il s’agit d’une progression hebdomadaire de +15%, et d’un niveau maintenant pratiquement comparable à la moyenne 5 ans pour cette période-ci (80%). Un risque de gel est cependant attendu d’ici la fin de la semaine, ce qui soulève certaines inquiétudes pour l’émergence des cultures de blé d’hiver en cours.

Les inspections hebdomadaires à l’exportation de blé américain ont été de seulement 169 750 tonnes la semaine dernière, moins que les prévisions. Au cumulatif, elles affichent toujours un retard à 41% de la prévision du USDA versus 44% en moyenne depuis 5 ans à ce moment-ci. 

Techniquement, le comportement du marché à Chicago se veut légèrement positif dans la mesure où la zone de support 4,20-4,25 $US/boisseau (CàT Déc. 17) continuent de réitérer sa fermeté, et que certains signaux penchent en faveur d’un regain supplémentaire pour les prochains jours. Par contre, à défaut de nouvelles positives, il apparaît toujours difficile à ce stade-ci d’envisager un retour définitif à la hausse.


Partager cet article