Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 12 février 20

12 février 2020,

Maïs

Le contrat de maïs US mars 20 a terminé la journée en hausse de 3 ¼ cents. Les contrats différés ont également clôturé dans le vert mais pas davantage.

Demain, le USDA devrait rendre public son rapport hebdomadaire sur les ventes à l’exportation. Dans le cas du maïs US, les analystes les anticipent entre 700,000 et 1,2 million de tonnes pour l’ancienne récolte et entre 0 et 100,000 tonnes pour la nouvelle.

Ce matin, l’EIA a publié son rapport pour la semaine du 7 février dernier. Elle estime que la production d’éthanol US a été de 1,033 million de barils par jour, ce qui correspond à une réduction de 48,000 bpj. Quant aux inventaires, ils ont augmenté à 24,358 millions de barils, ce qui en faisait les stocks les plus élevés depuis juillet 19. Les inventaires de la Côte Est ont connu la plus forte hausse durant la semaine avec 8,75 millions de barils.

Dans son rapport WASDE présenté hier, le USDA estimait que l’usage du maïs US dans la production d’éthanol US avait augmenté de 50 millions de boisseaux. Le USDA a également indiqué que les exportations de maïs US sont en baisse de 50 millions de boisseaux. Cette situation s’explique par la baisse des expéditions.

Le USDA estime les exportations de maïs brésilien à 36 millions de tonnes, ce qui représente une baisse annuelle de 14,29 %. Le rapport WASDE signale aussi une hausse des importations brésiliennes de maïs en raison des besoins en moulée.

Soya

Le contrat de soya US mars 20 a fini la journée en hausse de 7 ¾ cents. Les autres contrats aux échéances les plus rapprochées ont également clôturé avec des gains de 4 ¼ à 6 ¼ cents. Le tourteau de soya US a terminé la séance en progression de 90 cents/tonne. Le contrat d’huile de soya US mars 20 a gagné 31 points.

Dans le rapport WASDE présenté hier, le USDA estimait que la trituration de soya US est demeurée inchangée par rapport à janvier dernier à 2,05 milliards de boisseaux. Il a par contre signalé des baisses de production de tourteau et d’huile de soya US, ce qui impliquait une réduction annuelle des rendements comparativement à l’an dernier. Selon le USDA, les inventaires de soya US 2019/2020 ont baissé à 425 millions de boisseaux sous l’effet d’une augmentation des exportations de soya US.

Mondialement, le USDA projette des inventaires de fin d’année de soya à la hausse à 98,9 millions de tonnes. La progression de la production de soya brésilien serait responsable de cet accroissement. Par ailleurs, le USDA a expliqué que les conditions sèches en Malaisie et en Indonésie ont réduit la production de l’huile de palme.

Pour demain, le marché s’attend à des ventes à l’exportation de soya US entre 600,000 et 1,0 million de tonnes. Pour le tourteau de soya US, un résultat entre 125,000 et 400,000 tonnes est anticipé. Toujours pour la semaine du 6 février dernier, les analystes prévoient des ventes à l’exportation d’huile de soya US entre 7,000 et 30,000 tonnes.

Blé

À Chicago, les contrats de blé tendre rouge d’hiver ont fini la session en hausse de 4 ¼ à 5 ½ cents. Les contrats de blé dur rouge d’hiver ont aussi terminé dans le vert de 2 ½ à 3 cents. Par contre, les contrats de blé de printemps ont clôturé en baisse de ½ cent.

Le rapport WASDE présenté hier indique une hausse des importations de chinoises de blé (+ 800,000 tonnes) et de celles de la Turquie (+ 700,000 tonnes), ce qui devrait stimuler le marché mondial. Ces augmentations devraient être comblées par les exportations UE et US. L’offre US de blé devrait demeurée inchangée par rapport à janvier dernier. Par contre, l’augmentation de la compétitivité mondiale pourraient pousser les exportations annuelles de blé US à la hausse de 25 millions de boisseaux, ce qui devrait causer un resserrement des inventaires de fin d’année au niveau le plus faible des 5 dernières années à 940 millions de boisseaux.

Pour demain, les marchés s’attendent à des ventes à l’exportation de blé US entre 300,000 et 650,000 tonnes, avec 0 à 50,000 tonnes pour la nouvelle récolte.

Dans un appel d’offres, le Japon recherche 110,565 tonnes de blé de qualité alimentaire. Les origines impliquées sont canadiennes, australiennes et US.

Bœuf

La plupart des contrats de bœuf à Chicago ont terminé la journée en hausse de 57 à 80 cents. Cependant, le contrat février 20 a clôturé avec des pertes de 12 cents. Les contrats de veau US ont fini la session avec des gains de 37 à 57 cents.

Le 11 février dernier, le CME Feeder Cattle Index a été à la hausse de 31 cents à 140,98 $.

Ce matin, le Feeder Cattle Exchange a vendu 315 têtes sur les 413 têtes offertes à ses enchères en ligne. Les bovins du Taxas et du Kansas ont trouvé preneurs à 119 $. Toutefois, les 98 génisses du Nebraska n’ont pas été vendues. Les demandes étaient à 119 $.

Cette semaine, le USDA a rapporté des ventes au comptant à 119 $ pour le Texas et le Kansas. Aujourd’hui, le USDA a également enregistré des ventes pour le vivant entre 118 et 119 $.

Cet après-midi, la valeur du surgelé était en progression partagée avec un «spread» Ch/Se qui s’est rétréci. La découpe «Choice» a baissé de 1,52 $ à 206,31 $ alors que celle «Select» a gagné 77 cents à 205,30 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 361,000 têtes, ce qui est une baisse de 4,000 têtes comparativement à la semaine passée et une hausse de 13,000 têtes par rapport à l’an dernier.

Porc

À la fermeture du marché, les contrats de porc US aux échéances les plus rapprochées étaient en baisse de 12 à 85 cents. Le contrat juin 20 a été plus ferme alors que celui mai 20 a le plus reculé.

Le 10 février dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 53 cents à 57,93 $.

Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en hausse de 31 cents à 63,96 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse a baissé de 1,53 $ à 48,34 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 1,472 million de têtes, ce qui est une baisse de 16,000 têtes comparativement à la semaine passée et une augmentation de 125,000 têtes par rapport à l’an dernier.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC

  


Partager cet article