Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 11 juin 19

11 juin 2019,

Maïs

La plupart des contrats de maïs à Chicago ont fini la session en hausse de7 à 12 ½ cents

Présenté ce midi, le rapport mensuel d’offre et de demande indique que les inventaires de maïs US de l’ancienne récolte ont augmenté de 100 millions de boisseaux à 2,195 milliards de boisseaux. La baisse des exportations explique cette réduction. À la surprise de certains, le USDA a abaissé son estimé de production de maïs US 2019 de 1,350 milliard de boisseaux à 13,680 milliards de boisseaux. Cette baisse est principalement due à un recul des rendements de 10 boisseaux par acre à 166 bpa. La superficie ensemencée est également en baisse de 3 millions d’acres à 89,8 millions d’acres, ce qui pousse les inventaires de fin d’année 2019/2020 en recul de 810 millions de boisseaux à 1,675 milliard de boisseaux.

Mondialement, le USDA estime que la production de maïs brésilien 2018/2019 est en hausse de 1 million de tonnes à 101 millions de tonnes. De son côté, ce matin, CONAB a aussi augmenté son estimé de maïs brésilien de 1,76 million de tonnes à 97,01 millions de tonnes. Pour l’ancienne récolte mondiale de maïs, le USDA estime que les inventaires sont en baisse de seulement 0,56 million de tonnes à 325,38 millions de tonnes. Dans le cas de la nouvelle récolte, les inventaires sont en recul de 24,19 millions de tonnes à 290,52 millions de tonnes.

Hier, le USDA a indiqué que dimanche dernier, 83 % du maïs avait été ensemencé alors que la moyenne des 5 dernières années est de 99 %. L’émergence du maïs US est de 62 %.

Soya

La majorité des contrats de soya à Chicago ont terminé la session en hausse d’une fraction à 2 cents. La bonne performance du maïs US a fourni un support au secteur. Quant au tourteau, il a également gagné 1 $/tonne. L’huile a clôturé en baisse de 16 points.

Concernant le rapport mensuel d’offre et de demande, le USDA a effectué une révision des inventaires de soya US de l’ancienne récolte de 75 millions de boisseaux à 1,07 miliard de boisseaux. Cette augmentation est causée par une baisse projetée des exportations. Cette situation se traduit également par une hausse des inventaires de fin d’année 2019/2020 à 1,045 milliard de boisseaux.

Mondialement, le USDA laisse ses estimés de production de soya brésilien et argentin à respectivement 117 et 56 millions de tonnes. Dans le courant de la matinée, CONAB a présenté un rapport mensuel qui indique que la production brésilienne de soya est en hausse de 0,54 million de tonnes à 114,84 millions de tonnes. Toujours mondialement, le USDA estime que les inventaires de soya 2018/2019 sont en baisse de 0,38 million de tonnes à 112,80 millions de tonnes. Ceux de la nouvelle sont aussi en baisse de 0,43 million de tonnes à 112,66 millions de tonnes.

Hier, le rapport sur la progression des cultures a indiqué qu’en date de dimanche dernier, les ensemencements de soya US étaient terminés à 60 %. 34 % des semis ont émergé.

Blé

La plupart des contrats de blé à Minneapolis ont terminé la journée en hausse de 3 cents. Poussés par ceux de Chicago, les contrats de blé d’hiver US ont fini en progression de 3 à 10 ½ cents. La force des contrats de maïs US a donné un support au secteur. À Kansas, le «spread» blé-maïs s’est rétréci à 29 ¾ cents. Pour les contrats de blé tendre rouge d’hiver US, le «spread» Chicago-Kansas s’est élargie à prime 60 ½ cents.

Dans son rapport mensuel d’offre et de demande présenté ce midi, le USDA indique que les inventaires de blé US 2018/2019 sont en baisse de 25 millions de boisseaux à 1,102 milliard de boisseaux. L’instance gouvernementale américaine a également augmenté son estimé de la production de blé US de 6 millions de boisseaux à 1,903 million de boisseaux surtout en raison de la hausse de celle du blé d’hiver US. La baisse des inventaires, de même que la hausse de l’usage résiduelle et de la production de la moulée, ont provoqué la baisse des inventaires de blé US 2019/2020 de 69 millions de boisseaux à 1,072 milliard de boisseaux.

Mondialement, le USDA a augmenté son estimé des stocks de l’ancienne récolte de 1,59 million de tonnes à 276,57 millions de tonnes. Il mentionne aussi que les exportations de blé russe sont en baisse de 1 million de tonnes. Quant aux inventaires de la nouvelle récolte, le USDA indique qu’ils sont en hausse de 1,33 million de tonnes à 294,34 millions de tonnes.

Hier, le rapport sur la progression des cultures indiquait qu’en date de dimanche dernier, la récolte de blé d’hiver US était terminée à 4 % alors que la moyenne des 5 dernières années est de 10 %. Les conditions sont demeurées inchangées à 64 % dans les catégories «bon à excellent». Pour le blé de printemps US, les conditions étaient en baisse de 2 % à 81 % dans les mêmes catégories.

Dans son appel d’offres, le GASC (Égypte) a acheté 120,000 tonnes de blé roumain et russe. Il n’a pas eu d’offre américaine puisque les prix FOB ne sont pas compétitifs.

Bœuf

La majorité des contrats de bœuf à Chicago ont clôturé avec des gains de 50 cents à 1,025 $. La hausse des prix du maïs a exercé une pression négative sur les contrats de veau, qui ont terminé en baisse de 22,5 cents à 1,70 $.

Le 10 juin dernier, le CME feeder cattle index était en hausse de 65 cents à 132,91 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression partagée. La découpe «Choice» était en hausse de 73 cents à 222,39 $. Celle «Select» a fait l’inverse en perdant 54 cents à 208,25 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 243,000 têtes, ce qui est une hausse de 7,000 têtes par rapport à la même période l’an passé et de 2,000 têtes comparativement à la semaine dernière.

Le USDA a réduit son estimé de la production de bœuf 2019 de 65 millions de lb. à 22,204 milliards de lb., avec une baisse marquée pour le 4ème trimestre.

Porc

Les contrats de porc US ont fini la journée en recul de 1,375 $ à 2,95 $. Le contrat juin 19, qui expire bientôt, a perdu 20 cents.

Le 7 juin dernier, le CME Lean Hog Index était en baisse de 35 cents par rapport au jour précédent à 79,95 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en recul de 30 cents à 83,76 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en hausse de 60 cents 75,30 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 949,000 têtes, ce qui est une hausse de 5,000 têtes par rapport à la semaine précédente et de 58,000 têtes comparativement à la même période l’an passé.

Le USDA a indiqué durant la journée que la production de porc 2019 est en baisse de 35 millions de lb. à 27,288 milliards de lb. avec des réductions aux 2ème et 3ème trimestres. Le USDA estime également que les exportations de porc 2019 pourraient être en hausse de 220 millions de lb. à 6,466 milliards de lb.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article