Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 14 mai 19

14 mai 2019,

Maïs

Les contrats de maïs US 2019 ont terminé la journée avec des gains à deux chiffres. Ceux différés ont également clôturé en hausse de 4 à 10 cents. Le contrat mai 19 a expiré aujourd’hui à 3,60 ½. Les ensemencements très lents et les couvertures de positions nettes vendeuses expliquent la hausse.

Hier, après la fermeture du marché, le USDA a annoncé que dimanche dernier, les ensemencements de maïs US étaient terminés à 30 %. La plupart des anticipations des analystes étaient plus élevées. C’était également 36 % derrière le rythme normal. En Illinois, les semis ont été complétés à seulement 11 % et en Indiana à 6 %. En Ohio, les travaux n’étaient finalisés qu’à 4 %. Au Nebraska, les ensemencements ont été terminés à 46 % et en Iowa, ils l’étaient à 48 %. Dans les deux cas, il y a un retard par rapport à la normale.

Pour les 7 prochains jours, le Quantitative Precipitation Forecasts indique qu’à l’ouest du Corn Belt, la quantité de précipitations pourraient baisser suffisamment permettre la poursuite des travaux aux champs. À l’est toutefois, il y aura possiblement un minimum d’averses, mais les ensemencements pourraient progresser à certains endroits si les sols sont assez secs. Pour les 6 à 10 jours, les précipitations à l’ensemble du Corn Belt pourraient être plus élevées que la normale.

IEG Vantage (anciennement Informa) a estimé à 90,7 millions d’acres la superficie octroyée à la culture du maïs US 2019, ce qui représente une baisse de 2,1 millions d’acres comparativement à ce qui avait été avancé par le USDA lors de la parution de son rapport sur les intentions d’ensemencement en mars dernier.

Soya

La plupart des contrats de soya à Chicago ont fini la session avec des gains de 26 à 29 cents. Les spéculateurs et les gestionnaires fonds ont commencé à couvrir leurs positions nettes vendeuses records après que le USDA ait signalé la lenteur des ensemencements de soya US. Le contrat de tourteau juillet 19 a terminé la session en hausse de 10,70 $/tonne. L’huile a gagné 39 points. Les contrats mai 19 ont expiré aujourd’hui.

Hier après-midi, le USDA a annoncé qu’en date de dimanche dernier, les ensemencements de soya US 2019 étaient terminés à 9 % comparativement à une moyenne des 5 dernières années de 29 %. La Caroline du Nord a été le seul État où la progression des semis a dépassé la normale. Le Dakota du Sud n’avait toujours pas commencé les ensemencements de soya. Au Minnesota et en Illinois, les semis ont été complétés à 3 %, soit à 31 % derrière la normale. En Ohio et en Indiana, les travaux étaient finalisés à 2 %. En Iowa, ils ont été terminés à 13 % et au Nebraska à 20 %.

Demain, le NOPA devrait présenter son rapport pour le mois d’avril dernier. Les analystes anticipent que ses membres ont trituré 161,607 millions de boisseaux de soya, ce qui est légèrement plus élevé qu’à la même période l’an passé. Pour les stocks d’huile de soya, les analystes estiment qu’ils pourraient s’élever à 1,779 milliard de lb.

IEG Vantage estime la superficie de soya US 2019 à 86,4 millions d’acres, soit à une hausse de 1,8 million d’acres comparativement à ce qui avait été avancé par le USDA lors de la parution de son rapport sur les intentions d’ensemencement en mars dernier.

Blé

La majorité des contrats de blé d’hiver US ont clôturé dans le vert de 10 à 12 cents. À Minneapolis, la hausse a été de 3 à 5 ¼ cents. La progression des contrats de maïs US a aidé celle du blé US.

Le USDA a indiqué que dimanche dernier, au Kansas, les conditions de culture du blé US ont baissé d’un point. En Oklahoma, elles se sont améliorées de 9 points et au Texas de 2 points. La plupart des États qui cultivent du blé tendre rouge d’hiver ont connu des baisses dans leurs conditions de culture.

Le USDA estime qu’en date de dimanche dernier, 42 % du blé d’hiver US se trouvait au stade de l’épiaison. La moyenne des dernières années est de 54 %. Les producteurs américains ont œuvré par temps relativement propice de sorte que la semaine dernière, les ensemencements de blé de printemps ont progressé de 23 % à 45 %. Au Minnesota, les semis ont été terminés à 35 %. Au Dakota du Nord, ils l’ont été à 37 % et au Dakota du Sud à 46 %. Tous ces États ont eu des progressions décentes comparativement à la semaine précédente. À noter toutefois que le Quantitative Precipitation Forecasts des 5 prochains jours indique que les ensemencements pourraient être ralentis par un temps pluvieux.

Selon IEG Vantage, la superficie de blé de printemps US 2019 est de 12,4 millions d’acres, ce qui représente une baisse de 470,000 acres comparativement au chiffre que le USDA avait avancé lors de la parution de son rapport sur les intentions d’ensemencement en mars dernier.

Bœuf

La majorité des contrats de bœuf à Chicago ont terminé la journée en baisse de 20 à 55 cents. Les contrats de veau ont été sous pression alors que ceux de maïs US étaient en progression de deux chiffres. Par conséquent, ils ont fini la session en baisse de 60 cents à 1,175 $. Le contrat mai 19 a clôturé en hausse de 95 cents.

Le 13 mai dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 32 cents à 135,07 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en progression partagée. La découpe «Choice» a baissé de 1,46 $ à 220,12 $. Celle «Select» a fait l’inverse en prenant 8 cents à 208,97 $.

Pour la semaine, le USDA estime le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 242,000 têtes, ce qui représente une augmentation de 2,000 têtes par rapport à la semaine précédente et de 5,000 têtes comparativement à la même période l’an dernier.

Demain, le Feeder Cattle Exchange va présenter à son encan en ligne 376 têtes.

Porc

La plupart des contrats de porc à Chicago ont fini la session au neutre à haussier de 2,45 $.

Le 10 mai dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 24 cents par rapport au jour précédent à 83,04 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes a été en progression de 40 cents à 88,64 $. Sur une base nationale, la prix moyen au comptant de la carcasse était en hausse de 1,14 $ à 82,02 $.

Le USDA estime le cumulatif hebdomadaire des abattages sous inspections fédérales à 921,000 têtes, soit une baisse de 21,000 têtes par rapport à la semaine précédente, mais aussi une hausse de 6,000 têtes comparativement à la même période l’an dernier.

Dollar canadien

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article