Me connecter Créer mon compte

Nouvelle

Revue des marchés - 15 mars 19

15 mars 2019,

Maïs

La majorité des contrats de maïs à Chicago ont terminé la session avec des gains de 1 à 3 cents. Pour la semaine, le contrat mai 19 a pris 2,47 %. La force des contrats de blé, la chasse aux aubaines et les bonnes perspectives pour l’éthanol ont tous apporté un soutien au secteur.

Le total des engagements à l’exportation de maïs US est en baisse de 6,3 % par rapport à l’an passé. À ce moment-là, les importateurs avaient acheté davantage de maïs US parce qu’ils anticipaient une récolte sud-américaine plus modeste. Les engagements représentent actuellement 68 % de la projection du USDA, comparativement à une moyenne des 5 dernières années de 76 %.

Cet après-midi, le rapport de la CFTC (Commitment of Tarders) a indiqué que le 12 mars dernier, les gestionnaires de fonds et les spéculateurs actifs dans le secteur du maïs US avaient 257,965 contrats en positions vendeuses, ce qui était une hausse de 81,188 contrats par rapport à la semaine précédente.

 

Soya

La plupart des contrats de soya US aux échéances les plus rapprochées ont clôturé en hausse de 9 à 10 ¾ cents. Pour la semaine, le contrat mai 19 a pris 1,51 %. Les contrats de tourteau ont également fini en progression de 4,90 $/tonnes. Par contre, l’huile a perdu 14 points.

Le rapport de la CFTC indique que le 12 mars dernier, les spéculateurs et les gestionnaires de fonds avaient augmenté leurs positions vendeuses de 39,895 contrats à un total de -90,197 contrats.

Depuis le début de l’année, les engagements à l’exportation de soya US sont de 16,4 % inférieurs à ceux de l’an passé. Il y a quand même eu un rattrapage par rapport aux semaines précédentes. À noter qu’ils sont actuellement à 81 % des projections du USDA alors que la moyenne des 5 dernières années est de 92 %. L’an dernier, c’était 87 %.

Dans son rapport mensuel présenté ce matin, le NOPA indique que 154,498 millions de boisseaux de soya ont été triturés durant le mois de février dernier. Le résultat est inférieur aux anticipations du marché, mais reste un record pour le mois. Les inventaires d’huile ont été évalués 1,752 milliard de lb.

Les fortes pluies ont ralenti la récolte de soya dans l’État brésilien de Paraná, ce qui a occasionné un retard par rapport à l’an passé. Selon des sources locales, elle serait complétée à 66 %.

En Argentine, les triturateurs demandent une baisse de la taxe à l’exportation sur les produits à base de soya pour les rendre plus compétitifs sur le marché mondial.

 

Blé

La majorité des contrats de blé d’hiver US ont fini la journée en hausse de 6 ½ à 9 ½ cents. À Minneapolis, les contrats ont terminé au neutre à haussier de 3 cents. À Chicago, et pour la semaine, le contrat mai 19 a gagné 5,18 %. À Kansas, la hausse a été de 2,84 % et à Minneapolis de 1 %.

Selon la CFTC, le 12 mars dernier, à Kansas, les spéculateurs actifs dans le blé US avaient un record de positions vendeuses sur -49,286 contrats.

Même avec la baisse des ventes de la semaine dernière, les engagements à l’exportation de blé US sont de 3 % supérieurs à ce qu’ils étaient l’an passé. Ils sont également à 87 % des projections du USDA (qui avaient été revues à la baisse la semaine dernière). La moyenne des 5 dernières années est de 97 %.

Avec la récente baisse de prix sur la scène mondiale, la Tunisie, le Bangladesh et l’Algérie sont présents aue marché du blé.

Les exportateurs ukrainiens ont exporté 7,7 de leur blé matif, ce qui est près de leur quota d’exportation de 8 millions de tonnes. Le quota pour le blé ukrainien est de 16 millions de tonnes.

 

Bœuf

La plupart des contrats de bœuf à Chicago ont terminé la session en hausse de 77,5 cents à 1,70 $. Les contrats de veau ont également fini dans le vert de 22,5 cents à 2,275 $.

Le 14 mars dernier, le CME feeder cattle index était en baisse de 74 cents à 137,65 $. Cet après-midi, la valeur du surgelé a été en recul avec «spread» à 9,65 $. La découpe «Choice» était en baisse de 71 cents à 226,99 $. Celle «Select» a été dans le rouge de 1,42 $ à 217,34 $.

Pour la semaine, le USDA considère le cumulatif des abattages sous inspections fédérales à 593,000 têtes, une baisse de 10,000 têtes comparativement à la semaine dernière. Hier, de la neige et des inondations au Nebraska et en Iowa ont forcé ralentissement du transport.

Cette semaine, des ventes au comptant à 127 $ ont été rapportées dans la plupart des régions américaines.

 

Porc

Les contrats de porc US ont enregistré des gains limités jusqu’en avril 2020. Pour la semaine, le contrat avril 19 a pris 13,63 %.

Le 13 mars dernier, le CME Lean Hog Index était en hausse de 1,01 $ comparativement au jour précédent à 54,13 $. Cet après-midi, la valeur moyenne des découpes de porc US a été en progression de 9 cents à 68,89 $. Sur une base nationale, le prix moyen au comptant de la carcasse était en hausse de 2,67 $ à 54,20 $.

Le USDA estime le cumulatif des abattage sous inspections fédérales à 2,452 millions de têtes, une baisse de 83,000 têtes par rapport à la semaine dernière, mais aussi une augmentation de 34,000 têtes comparativement à la même période en 2018.

Le ministère chinois de l’Agriculture a indiqué aujourd’hui qu’en février dernier, le cheptel porcin chinois avait baissé de 16,6 % par rapport à l’an passé. Le nombre de truies aurait également diminué de 19,1 %.

 

Dollar canadien

 

Survol par 

Brugler Marketing and Management, LLC


Partager cet article